/news/culture

Une «fausse» entrevue de Drew Barrymore fait scandale

Agence France-Presse

La compagnie aérienne EgyptAir s'est défendue jeudi d'avoir publié dans sa revue Horus une fausse entrevue de l'actrice américaine Drew Barrymore, devenue virale sur les réseaux sociaux en raison de propos jugés étranges.

Interrogés par des médias américains, les représentants de l'actrice ont assuré mercredi que Drew Barrymore n'avait «pas participé» à l'entrevue.

Mais du côté d'EgyptAir, on défend l'entrevue dans un tweet publié mercredi soir: «c'est une entrevue d'un magazine professionnel conduite par le Dr Aida Tekla, ancienne présidente de la HFPA (Hollywood Foreign Press Association)».

Jeudi matin, une porte-parole d'EgyptAir a confirmé à l'AFP que l'article était authentique.

Tout avait commencé mardi par un tweet d'Adam Baron, un spécialiste du Yémen, qui avait pris des photos de l'article de la revue à bord d'un vol d'EgyptAir: «Cette entrevue de Drew Barrymore dans le magazine d'Egyptair est, euh, surréelle», avait-il écrit.

Cette publication, qui avait plusieurs milliers de retweets et de «j'aime» jeudi matin, a déclenché une réaction virale sur les réseaux sociaux.

Dès l'introduction de l'article en anglais, son auteur commente la vie sentimentale de l'actrice américaine de 43 ans, en expliquant qu'elle a eu «presque 17 relations, fiançailles et mariages».

«Les psychologues pensent que son comportement est naturel car qu'elle n'a pas eu de modèle masculin dans sa vie», poursuit-il.

L'auteur attribue ensuite cette réponse à l'actrice au sujet de son surpoids dû à la grossesse: «je suis bouleversée lorsque quelqu'un me dit que (...) j'ai réussi à perdre mon surpoids».

«Je trouve que c'est une bonne occasion d'encourager chaque femme qui est en surpoids à chercher à regagner sa beauté et son corps, surtout que ce n'est pas aussi difficile qu'on pourrait le croire», est-il ajouté.