/finance/consumer

Les dangers d’un mauvais dossier de crédit

Emmanuelle Gril | Journal de Montréal

Votre dossier de crédit n’a pas toujours été très reluisant ? Voici quatre exemples qui illustrent à quel point cela peut avoir des répercussions sur votre vie quotidienne.

Un bon dossier de crédit facilite non seulement l’accès au crédit, mais réduit aussi significativement les intérêts demandés par les institutions financières pour un prêt hypothécaire, un prêt-auto, un prêt personnel ou une marge de crédit.

À l’inverse, un mauvais dossier pourrait vous compliquer la vie et même faire grimper les primes de votre assurance auto et habitation ! Voici d’autres exemples des difficultés rencontrées par des consommateurs.

Mauvaises habitudes de paiement

Justine a eu plusieurs retards dans le paiement de sa facture de cellulaire durant les deux dernières années. « Les habitudes de remboursement d’une dette constituent le facteur qui pèse le plus dans le pointage accordé par les agences de crédit.

« Une facture négligée, de nombreux retards ou un compte qui se retrouve en recouvrement auront un impact désastreux sur votre dossier de crédit, et ce, peu importe qu’il s’agisse d’un montant de 500 $ ou de 5000 $ », fait valoir Pierre Fortin, syndic autorisé en insolvabilité, président de Jean Fortin et Associés. Seul le temps vous permettra de remonter la pente, car plus les années passent et moins une mauvaise cote nuira à votre pointage.

Taux d’endettement trop élevé

Jacques possède deux cartes de crédit, dont les limites cumulées montent à 6000 $. Il traîne un solde total de 5000 $ et paye le solde minimum chaque mois. Pourra-t-il obtenir un prêt pour acheter une voiture d’occasion au prix de 7500 $ ? « Le taux d’utilisation de la carte de crédit ou d’une marge de crédit est le deuxième facteur qui pèse le plus lourd dans le pointage du dossier de crédit.

« Un solde maintenu à moins de 50 % de la limite de crédit autorisée envoie le message que vous avez la capacité de vous endetter, mais que vous préférez ne pas le faire, ce qui est rassurant pour les créanciers », dit Pierre Fortin. Dans le cas de Jacques, il est à 83 % de sa limite de crédit, ce qui aura certainement un impact à la hausse sur le taux d’intérêt demandé pour le prêt-auto.

Postuler à un emploi

Charles a été contacté par un chasseur de têtes pour un poste de directeur de comptes dans une institution financière. Il a manqué de régularité dans le paiement de son prêt étudiant et se demande si cela peut nuire à sa candidature. « Selon le type d’emploi, les employeurs peuvent en effet demander à vérifier les antécédents de crédit », souligne Pierre Fortin.

Dans le cas de Charles, compte tenu de la nature du poste, un mauvais dossier de crédit pourrait constituer un désavantage. Il faut être prêt à toute éventualité et vérifier à l’avance ce que contient son dossier. En tout état de cause, soyez franc et prenez les devants pour expliquer la situation à l’employeur potentiel.

Acheter une maison

Après avoir rencontré des problèmes financiers, Stéphanie et Éric ont fait une proposition de consommateur. Ils ont fini de la rembourser il y a deux ans et veulent maintenant s’acheter une maison. Ils se demandent si une banque acceptera de leur accorder un prêt. « Libéré de ses dettes, le couple a continué à prélever 400 $ par mois – le montant qu’il versait pour la proposition – et l’a mis de côté pour constituer une mise de fonds de 10 000 $. Son bas ratio d’endettement jumelé à son bon pointage de dossier de crédit le rend éligible à un prêt hypothécaire dans les grandes institutions financières », indique Pierre Fortin.

CONSEILS

Prenez soin de votre dossier de crédit, payez vos factures sans attendre et ne sautez pas de paiement.

Vérifiez chaque année votre dossier auprès des agences de crédit (Equifax et TransUnion). On peut obtenir une version gratuite par la poste ou en ligne en payant des frais modiques. Faites corriger les erreurs le cas échéant.

Le pointage inscrit à votre dossier est un facteur déterminant. Il démarre à 300 (le pire) et monte jusqu’à 900 (le meilleur). Il tient compte du taux d’endettement, du respect des échéances de paiement, des factures en souffrance, etc.

Dans la même catégorie