/news/world

Les enfants américains consomment plus de malbouffe

Agence QMI 

Malgré les messages de prévention et les campagnes de santé publique, de plus en plus d'enfants américains se font acheter de la malbouffe dans les restaurants de restauration rapide.

Selon une étude, notamment basée sur un sondage, menée à l'Université du Connecticut, 91 % des parents américains reconnaissaient, en 2016, avoir acheté un repas de restauration rapide à leur enfant au cours de la dernière semaine écoulée, soit chez McDonald's, Burger King, Wendy's ou Subway. Ce taux était plutôt de 79 % en 2010.

Par ailleurs, le tiers des parents ont affirmé qu'ils optaient pour des menus pour adulte, plutôt que pour enfants, au moment de leur acheter un repas. Or, les portions pour adultes dans les quatre principales chaînes de restauration rapide ont tendance à être plus grosses et moins nutritives, ont souligné les chercheurs.

Par ailleurs, le rapport publié à la fin septembre montre que, malgré les efforts des chaînes de restauration pour assainir et diversifier leur menu, les parents ne semblent pas être conscients des choix santé qui leur sont offerts. Ceux-ci optent, en majorité, pour les sodas sucrés et les frites afin d'accompagner le repas principal qu'ils achètent, même si des options comme du lait, du jus, des fruits et du yogourt sont généralement offertes.

«Bien que la plupart des restaurants de restauration rapide aient des options de boissons et de plats d'accompagnement plus santé, peu de restaurants cherchent à aviser les parents de l'existence de ces options ou à les encourager à les choisir», a résumé l'auteure principale de l'étude, Jennifer Harris.

Les auteurs croient que les restaurants devraient offrir, par défaut, les options plus santé sur le menu aux parents, plutôt que de mettre de l'avant les sodas et les frites.

Dans la même catégorie