/news/law

Il poursuit ses propriétaires pour plus de 1 M$

Antoine Lacroix | Journal de Montréal

L’escalier d’un immeuble de Montréal pourrait coûter cher à son propriétaire, qui est poursuivi pour 1 million $ par un locataire ayant chuté dans ses marches glacées en 2016, lui causant de graves séquelles jusqu’à l’empêcher de travailler.

L’absence de surface antidérapante et la « configuration fautive et dangereuse » des marches « qui n’offraient aucune protection adéquate » seraient responsables de l’accident, allègue le locataire Michel Valois dans un document déposé récemment au palais de justice de Montréal.

La terrible chute est survenue le 29 février 2016, quand le locataire a mis le pied à l’extérieur de l’appartement de l’arrondissement de Verdun.

Perdre connaissance

« [M. Valois] a alors glissé sur la glace et a été immédiatement entraîné, tête première, vers l’escalier hélicoïdal sans pouvoir s’agripper à une main courante ou un garde-corps malgré ses efforts », décrit-on.

L’homme a ainsi dévalé une vingtaine de marches avant que sa tête heurte gravement le sol et qu’il perde connaissance.

Encore aujourd’hui, M. Valois estime subir des séquelles de cet accident : pertes de mémoire, violents maux de tête, vision embrouillée, vertiges, nausées, fatigue et difficulté à se concentrer.

Il était président et membre fondateur d’une compagnie de design graphique et a dû se résoudre à vendre ses parts d’entreprise, lui qui éprouvait des problèmes de concentration et d’organisation à cause de la chute.

Plusieurs mois plus tard, le designer s’est déniché un nouvel emploi, mais n’a pas pu le conserver en raison « de déficiences dont souffre maintenant [M. Valois], mais qui n’existaient pas avant sa chute ».

On estime qu’elles « entravent gravement sa capacité à gagner sa vie actuellement et dans le futur », malgré des traitements pour corriger le tout.

Pertes de revenus

M. Valois réclame au total 1,096 M$ à ses anciens propriétaires, notamment 850 000 $ pour la « perte actualisée de revenus futurs attribuables aux séquelles de sa chute » et 85 000 $ pour la perte de revenus depuis sa chute.

Il demande également 150 000 $ pour la souffrance occasionnée par l’accident et 11 000 $ pour des frais médicaux et d’experts.

À moins d’un règlement à l’amiable, la demande sera présentée prochainement à un juge.

En janvier 2018, un couple de Laval a été poursuivi pour 162 000 $ parce qu’un facteur serait tombé dans l’escalier mal déneigé de son immeuble.