/news/currentevents

Les limousines sont-elles sécuritaires au Québec?

Pierre-Antoine Gosselin - TVA Nouvelles

La limousine impliquée dans la tragédie routière qui a fauché la vie de 20 personnes samedi dernier à Schoharie, un Ford Excursion de 2001, a échoué un test mécanique le mois dernier. En plus, le conducteur n'avait pas le permis nécessaire pour conduire ce type de véhicule.

Au Québec, les règles de sécurité à bord d’une limousine sont strictes pour éviter qu'une telle tragédie se produise.

« C’est obligatoire de s’attacher. Dans tous les véhicules, il y a huit ceintures de sécurité parce qu’on ne peut dépasser le nombre de huit passagers », indique Steeve Bourbeau, propriétaire de Limousine Atmosphère, à Québec.

« C’est évidemment interdit d’y consommer de l’alcool, comme dans n’importe quel véhicule routier », précise Étienne Doyon, porte-parole du Service de police de la Ville de Québec. «Les gens qui en consommeraient sont passibles d’une amende de 200 dollars plus les frais applicables », ajoute-t-il.

Inspections

La limousine impliquée dans l’accident de samedi n'aurait jamais dû être en circulation puisqu'elle a échoué une inspection de sécurité le mois dernier. Ces inspections sont obligatoires au Québec.

« On va chez une mandataire, il inspecte le véhicule de pare-chocs à pare-chocs et il fait une liste des éléments à modifier sur le véhicule s’il y a lieu et nous avons 48 heures pour être conforme. Ce sont des inspections annuelles » explique Steeve Bourbeau.

Ce dernier estime qu’il est toutefois très difficile de maîtriser un tel véhicule en perte de contrôle.

« Si le véhicule part, il part. Il faut se fier au jugement du conducteur à l’intérieur. Il doit être qualifié, compétent et expérimenté.»

Pseudo-conducteurs

Au Québec, conduire une limousine exige d'être titulaire d'un permis de conduire et d'un permis de taxi.

« Il y a plusieurs jeunes qui achètent une limousine usagée, qui veulent faire de l’argent et qui veulent transporter leurs amis. Ils n’ont pas le droit de faire ça. Ça prend absolument les qualifications requises », met en garde Steeve Bourbeau.

La tragédie de Schoharie est la pire catastrophe en matière de transport à survenir aux États-Unis depuis l'écrasement d'un avion en 2009 près de Buffalo, qui avait fait 50 morts.

Dans la même catégorie