/news/politics

Le gouvernement Legault ne pourra pas ignorer ses opposants

TVA Nouvelles

Le nouveau gouvernement élu de François Legault, n’en a certainement pas fini de faire des mécontents, comme plusieurs des gouvernements précédents, et ceux peu importe les partis au pouvoir.

«Nouveau gouvernement égal nouveau programme. Il s’est fait élire avec certaines intentions et ça ne plaît pas à tout le monde. Il y a certaines des mesures proposées par le gouvernement qui vont avoir un impact sur des gens», analyse l’animateur Mario Dumont.

Au cours des derniers jours, de nombreux groupes de pression ont fait connaître au gouvernement Legault leurs demandes afin qu’il abandonne ses engagements notamment en matière de laïcité, de signes religieux, ou concernant le réseau de l’éducation et les commissions scolaires.

«Les ministres ne sont même pas encore nommés, le gouvernement n’est même pas encore formé! Ce qui se produit est tout à fait normal. C’est là qu’on va pouvoir voir aller le gouvernement dans cet art de gouverner. On vit dans une démocratie. On ne peut pas dire à tous ces gens-là ''taisez-vous''!»

Mario Dumont précise que les élections, le mandat, ne justifient pas qu’un gouvernement agisse de façon aveugle sans écouter les demandes de sa population.

«Oui on peut s’appuyer sur le mandat démocratique pour gouverner, mais le gouvernement ne devient pas un bulldozer qui roule sur tout le monde qui ne pense pas pareil comme lui. »

C’est là que rentre en jeu l’art de gouverner, croit Mario Dumont.

«Le vrai test de la compétence gouvernementale, c’est comment tu navigues. À la fin, au bout de quatre ans, ceux qui votent vont avoir oublié les manifestations, les bulletins de nouvelles, tout le bruit ambiant, et vont se demander si le gouvernement a tenu parole».

Dans la même catégorie