/regional/montreal/monteregie

Projet immobilier

Litige autour d’un boisé à Saint-Lambert

Yves Poirier | TVA Nouvelles

Des citoyens de Saint-Lambert farouchement opposés à la disparition d’une portion d’un boisé du centre-ville pourront s’exprimer mardi en signant un registre pour forcer la tenue d’un référendum.

Le litige entre la Ville et un groupe de citoyens concerne le parc du Limousin, dont une portion pourrait éventuellement servir à la construction d’une tour de 12 étages de 200 appartements.

«C’est le cœur du parc. Dans ce boisé-là, il n’y a pas que des frênes malades qui ont été coupés sur 30% de la surface. Le reste, nous avons découvert avec deux experts qu’il était rempli d’espèces nobles qui étaient là avant l’urbanisation», explique Annick Lafortune du Comité de sauvegarde du parc du Limousin.

On y compte déjà deux édifices, des résidences pour personnes âgées actives. Le promoteur COGIR veut réaliser la phase 3 du complexe Jardins Intérieurs.

Une carte illustrant le projet montre deux espaces. La portion bleue représente les 3375 mètres carrés du parc sur lesquels le promoteur souhaite construire la nouvelle tour. De son côté, la portion verte illustre le terrain, aux dimensions équivalentes, que le promoteur veut offrir à la ville en échange.

«Pour réaliser le projet, il y aurait un échange de terrain (...) donc la même superficie entre le parc, qui est la propriété de la Ville, et la propriété des Jardins Intérieurs», affirme le greffier de la Ville, Mario Gerbeau.

La tenue du registre sur le changement de zonage concerne les citoyens des zones concernées. Ces derniers doivent se déplacer à l’ancienne caserne de pompier, située derrière l’hôtel de ville de St-Lambert.

215 signatures sont requises pour forcer la tenue d’un référendum.

Dans la même catégorie