/news/elections

Départ de Jean-François Lisée

Pascal Bérubé devient chef par intérim du Parti québécois

TVA Nouvelles et Agence QMI

Le caucus du Parti québécois a choisi Pascal Bérubé pour diriger ses destinées à l’Assemblée nationale durant la période de reconstruction du parti qui mènera à l’élection de son prochain chef.

Un défi de taille attend toutefois le député de Matane-Matapédia. La semaine dernière le PQ a subi sa pire défaite depuis 1976 et son caucus a été réduit à seulement neuf députés. «Comme chef intérimaire, j'animerai la discussion sur le bilan de la dernière élection. Je veux que cet exercice soit constructif, efficace et ouvert», a-t-il commenté mardi lors d’un point de presse à l’Assemblée nationale, entouré de ses collègues députés.

Malgré les résultats électoraux qui ont relégué le PQ au rang de troisième opposition, Pascal Bérubé s’est montré combatif. «Pour certains, il faudrait tirer un trait sur notre mouvement, comme si nous avions atteint la fin de notre vie utile. Non!, a-t-il lancé. L'histoire se poursuit. Nous continuons avec l'esprit des pionniers de ce grand mouvement politique.»

Le député âgé de 43 ans deviendra le cinquième chef à diriger les troupes parlementaires du PQ depuis la défaite du gouvernement Marois au printemps 2014.

Course à la chefferie

Pascal Bérubé sera en poste jusqu’à l’élection d’un nouveau chef, rendue nécessaire par la démission de Jean-François Lisée après sa défaite dans sa propre circonscription aux élections de la semaine dernière.

Comme plusieurs de ses collègues, Pascal Bérubé estime que le PQ doit éviter de retomber rapidement dans une nouvelle course à la chefferie. Certains évoquent une période pouvant aller jusqu’à deux ans. «Je pense qu'il faut aborder ces questions sans précipitation ni somnolence. On a du temps, on a quatre ans devant nous, et l'important sera le fil d'arrivée», a-t-il souligné.

Lui-même assure qu’il n’a jamais envisagé de se porter candidat à la succession de Jean-François Lisée. «Je vous dirais franchement que je n'ai jamais eu cette ambition, jamais», a dit Pascal Bérubé.

Hivon n’est plus vice-cheffe

À ses côtés, au premier rang, Véronique Hivon et Sylvain Gaudreault ont tous deux affirmé qu’il est encore trop tôt pour dire s’ils pourraient être sur les rangs lors de la prochaine course à la chefferie.

La députée de Joliette a également précisé qu’elle n’est plus vice-cheffe depuis le départ de Jean-François Lisée. Ce rôle, a-t-elle expliqué, visait principalement à créer une «direction collégiale pour nous mener à la campagne électorale». «Notre chef a quitté, donc je n'occupe plus formellement le rôle de vice-cheffe», a commenté Véronique Hivon.

Pascal Bérubé en bref:

• Élu pour la première fois en 2007

• Ministre délégué au Tourisme dans le gouvernement Marois

• Nommé leader parlementaire sous Jean-François Lisée

• Réélu dans Matane-Matapédia lors des dernières élections avec 69,5 %