/news/politics

Chef conservateur

Scheer rencontre le premier ministre de l’Inde

Guillaume St-Pierre

 - Agence QMI

Twitter/Narendra Modi

Le Canada doit approfondir ses relations commerciales avec l’Inde en lui exportant de «l’énergie sûre», comme du pétrole et du gaz naturel, croit le chef du Parti conservateur, Andrew Scheer.

M. Scheer est actuellement en tournée dans ce pays Asie du Sud afin, dit-il, de réparer les pots cassés après le passage de Justin Trudeau l’hiver dernier.

Le leader conservateur a rencontré le premier ministre Narendra Modi, mardi, à New Delhi.

Au cours du tête-à-tête, M. Scheer a «exprimé [son] désir que le Canada devienne un fournisseur d’énergie sûre pour l’Inde».

«J’ai dit au premier ministre qu’un gouvernement conservateur retirerait les obstacles empêchant l’expansion du pipeline [Trans Mountain] qui permettrait au pétrole et au gaz canadien d’atteindre les nouveaux marchés dans la région indopacifique», a souligné M. Scheer par voie de communiqué.

Selon M. Sheer, ces sources d’énergie «responsables et fiables» permettraient à l’Inde de répondre à une demande croissante en énergie.

La Cour fédérale a suspendu l’été dernier les travaux d’extension du pipeline Trans Mountain. Selon le tribunal, le fédéral a échoué à bien évaluer les impacts environnementaux du projet et à établir un réel dialogue avec les communautés autochtones avant de donner leur feu vert.

M. Scheer a annoncé son voyage en Inde dans la foulée du passage controversé du premier ministre Trudeau dans ce pays en février dernier. Le chef libéral avait alors été vivement critiqué pour ses choix vestimentaires ainsi que pour le peu de partenariats commerciaux annoncés.

Dans la même catégorie