/regional/montreal/montreal

Montréal appliquera la loi provinciale pour le cannabis

Sarah Daoust-Braun | Agence QMI

Les consommateurs de cannabis devront être prudents quant à l’endroit où ils fumeront un joint, puisque Montréal l’autorisera dans les lieux publics, alors que certains arrondissements ne veulent pas le permettre.

Le cannabis sera légal dès le 17 octobre, et Montréal ne règlementera pas plus que ce qui est prévu par la loi provinciale pour encadrer sa consommation.

À LIRE ÉGALEMENT

Près de 2000 policiers formés pour détecter les facultés affaiblies

«La marijuana sera interdite partout où le tabac l’est déjà. Les abribus, les aires d’attente pour les moyens de transport collectifs, les pistes cyclables, les terrains d’établissements de santé et de services sociaux et d’établissements postsecondaires s’ajoutent aussi à la liste, comme le prévoit le cadre légal québécois.

Les arrondissements de Saint-Laurent, Pierrefonds-Roxboro et Saint-Léonard ont toutefois décidé d’adopter une ligne plus dure et ont l’intention d’interdire la consommation de cannabis dans les lieux publics.

Un piéton qui débuterait son joint sur un trottoir dans Ahuntsic-Cartierville se retrouverait en infraction s’il traverse la frontière de l’arrondissement pour ensuite se retrouver dans celui de Saint-Laurent, dont l’interdiction entrera en vigueur le 17 octobre.

Montréal-Nord et Rivière-des-Prairies-Pointes-aux-Trembles souhaitent aussi règlementer «à divers degrés» le cannabis dans les lieux publics.

L’administration de Valérie Plante a de son côté justifié sa décision de se coller au cadre provincial parce qu’il s’agit «d’une approche responsable, menée dans une perspective de prévention et de réduction des méfaits.»

«Restreindre la consommation de cannabis au-delà de la loi est mal adapté à la réalité locative de Montréal», a soutenu la mairesse, précisant qu’elle souhaitait un traitement équitable pour tous les citoyens. Selon la Ville, 60% de la population est locataire. Des locataires ne pourront pas fumer chez eux si les propriétaires décident d’ajouter une interdiction à leur bail dans les 90 jours.

La directrice régionale de santé publique de Montréal, la Dre Mylène Drouin, a rappelé que les grands consommateurs de cannabis sont les 18-25 ans, et que l’objectif de la légalisation état de les sortir du marché illicite vers le marché légal, ajoutant que fumer dans les espaces publics peut réduire les déplacements vers les lieux intérieurs où il peut y avoir une exposition à la fumée secondaire et des risques pour la santé.

Appliquer les règlements

La police de Montréal a affirmé qu’il allait appliquer la règlementation municipale là où elle serait en vigueur. «On verra quand les situations surviendront, évidemment c’est toujours l’endroit où l’infraction est survenue, au moment où on se parle ce sont des situations hypothétiques», a indiqué le commandant André Durocher, questionné sur la possible complexité des interdictions, si un Montréalais traverse par exemple d’un arrondissement à l’autre.

Valérie Plante a reconnu que les arrondissements avaient le choix d’adopter une approche «plus prohibitive», et s’est dite toujours ouverte pour discuter avec eux d’une application plus uniforme. «Ce serait beaucoup plus facile pour les Montréalais. On suit le cadre législatif québécois et on va être amenés à réfléchir et voir comment ce modèle va évoluer. C’est nouveau pour tout le monde.»

Principaux lieux interdits à la consommation de cannabis

•Abribus

•Aires d’attentes pour les transports collectifs

•Pistes cyclables

•Terrains d’établissements de santé et de services sociaux

•Terrains d’établissements d’études postsecondaires

•Aires extérieures de jeux pour enfants

•Lieux fermés qui accueillent le public

•Restaurants et terrasses commerciales

•Terrains sportifs

•Centres de la petite enfance

•À moins de 9 mètres d’une porte, fenêtre qui s’ouvre ou prise d’air

•Tous les autres lieux où il est déjà interdit de fumer du tabac

(Sources : Ville de Montréal et Gouvernement du Québec)Arrondissements qui ont l’intention de règlementer le cannabis dans les lieux publics

•Saint-Laurent (en vigueur le 17 octobre)

•Pierrefonds-Roxboro

•Saint-Léonard

•Montréal-Nord

•Rivière-des-Prairies-Pointes-aux-Trembles

Dans la même catégorie