/regional/estduquebec/cotenord

Règlement de zonage

Un projet de culture de cannabis annulé à Sept-Îles

Alexandre Cantin | TVA Nouvelles

Un promoteur et le conseil municipal de Sept-Îles renoncent à un projet de culture et de transformation de cannabis près du secteur des Plages.

Une cinquantaine de citoyens réclamaient la tenue d’un référendum sur un règlement de zonage qui aurait ouvert la voie à ce projet.

Un entrepreneur de Sept-Îles propriétaire d'un édifice vacant situé au parc industriel Ferco souhaitait l’aménagement d’une installation de production et de transformation de cannabis.

Mais une cinquantaine de résidents du secteur des Plages, situés à proximité, ont clairement signifié à la Ville au cours des dernières semaines leur vive opposition au projet. Ils ont réclamé la tenue d’un référendum sur un règlement de zonage qui précisait les endroits où la Ville entendait autoriser ce type de projet.

Jugeant que ces citoyens allaient réussir à empêcher l’adoption du règlement, la Ville a préféré retirer le parc industriel Ferco de la liste des lieux où la production de cannabis allait être autorisée à Sept-Îles.

«Un moment donné, il y a une question de responsabilité», a expliqué le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier.

«On n’ira pas dans le mur non plus et mettre quelques dizaines de milliers de dollars dans un référendum qu’on se doute perdu d’avance.»

À regret

Réjean Porlier précise toutefois que c’est à regret que la majorité des élus ont pris cette décision, jugeant que la ville se prive possiblement d’un projet de développement économique. Ils ne partagent pas les craintes des citoyens à propos des nuisances liées à la production de cannabis, notamment pour les odeurs, la pollution sonore, lumineuse et l’image négative qu’elle peut engendrer dans un secteur résidentiel.

Le promoteur qui n’a jamais parlé publiquement de ses intentions a également renoncé et la Ville ignore s’il souhaite développer son projet dans d’autres parcs industriels de la ville.

«Il nous a très certainement exprimé son mécontentement», a indiqué Réjean Porlier.

C’est la deuxième fois qu’un groupe de citoyens de Sept-Îles réussit, en contestant un règlement de zonage, à renverser une orientation du conseil municipal concernant un projet commercial. En 2015, le projet d’aménagement d’un restaurant dans une poissonnerie avait dû être abandonné devant la forte opposition des citoyens du secteur.