/news/law

Décédé après une intervention policière

La famille de Martin Collard poursuit le CISSS de la Côte-Nord pour 1,4 M$

Alexandre Cantin | TVA Nouvelles

La famille de Martin Collard, cet homme de Sept-Îles décédé après une intervention policière en octobre 2015, a intenté une poursuite civile de 1,4 million $ contre le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord et le Procureur général du Québec.

Les proches de l’homme estiment que le comportement des policiers et celui des employés de l’Hôpital de Sept-Îles ont contribué à sa mort.

Dans cette poursuite déposée trois ans jour pour jour après les événements, les membres de la famille de Martin Collard expriment la vive douleur qu’ils vivent toujours depuis le décès de l’homme de 36 ans.

D’une part, ils jugent excessive l’intervention des policiers de la Sûreté du Québec qui avaient dû menotter l’homme qui s’était présenté par lui-même, en pleine nuit, devant l’entrée de l’hôpital. La porte était alors verrouillée. Martin Collard était en détresse psychologique après avoir consommé de la cocaïne. La famille allègue que l’homme n’aurait probablement pas subi d’arrêt cardiorespiratoire si les policiers ne l’avaient pas pris par le cou pour l’immobiliser.

D’autre part, les proches de Martin Collard reprochent au personnel de l’hôpital de ne pas être intervenu à la première occasion.

Des préposés ne sont pas sortis à l’extérieur de l’hôpital pour l’aider pour une question d’assurance.

Selon la famille, cela constitue une faute et, par conséquent, elle considère que l’hôpital a fait défaut de son obligation de porter secours à Martin Collard.

Ses proches sont toujours affectés par son décès. Ils réclament ainsi des dommages moraux et des pertes financières pour un montant de 1,4 million $.

Dans la même catégorie