/news/culture

Humour

Lise Dion : «je ne serai pas sur scène à 80 ans»

Sandra Grondin - Journal de Montréal

STEVENS LEBLANC - JDEM

À 63 ans, Lise Dion s’apprête à amorcer une tournée de trois ans, avec plus de 300 spectacles à l’horaire. Est-ce son ultime tour de piste ? L’humoriste ne le sait pas encore, mais, chose certaine, elle ne sera pas sur scène à 80 ans, confie-t-elle.

Lise Dion montera sur scène pour la première de Chu rendue là, son 4e spectacle pour lequel elle a déjà vendu 90 000 billets, jeudi prochain à la salle Albert-Rousseau.

« Avec tous les humoristes qu’il y a sur le marché, j’en ai encore le frisson de voir ce chiffre-là. C’est phénoménal. C’est plus qu’une marque de confiance », s’est-elle réjouie mercredi, alors qu’elle était de passage à Québec.

Parlant de l’offre abondante en humour, Lise Dion confie avoir affronté plusieurs craintes durant le processus d’écriture. Elle voulait écrire pour le public de son âge, mais aussi trouver une façon de rejoindre les jeunes. Elle s’est entourée de José Gaudet, Dominic Sillon et Ève Côté des Grandes Crues pour les textes.

« J’ai travaillé fort pour que le public ne soit pas déçu. [...] J’ai toujours peur d’être dépassée », a-t-elle confié.

« Je vais savourer quelques années ce qu’on a écrit. Je vais avoir 67 ans quand la tournée va se terminer. Je ne sais pas ce que je vais faire après. Mais je ne serai pas sur scène à 80 ans. Monter une autre tournée, écrire un autre spectacle ? Je ne pense pas. »

« Je voulais mourir »

Pourtant, Lise Dion a toujours le même feu sacré... et le même trac. Lorsqu’elle est remontée sur scène pour faire 30 spectacles de rodage, après trois ans d’absence sur les planches, elle « voulait mourir ».

« J’ai même appelé Yvon Deschamps. Je lui ai demandé si ça se calmait en vieillissant, et il dit que non. C’est une des raisons pour lesquelles il a arrêté, il se rendait malade chaque fois. J’ai juste à penser à la première à Québec et j’ai de la misère à respirer. »

Mais les réactions du public l’ont rassurée. « Je sens que je fais partie de leur famille encore plus qu’avant », dit-elle.

Dans Chu rendue là, Lise Dion parle de son célibat, de son chien, d’insomnie, du mariage de son ex, Marcel, à Cuba, et fait un survol de ses 31 ans de carrière avec un numéro musical.

« Il y a une proximité vraiment forte avec le public. Avant, quand je signais des autographes à la fin des shows, les femmes venaient me voir et leur mari restait en retrait. Pour la première fois de ma carrière, j’ai remarqué que les hommes venaient beaucoup plus me parler qu’avant. »

Lise Dion sera en spectacle à la salle Albert-Rousseau les 18, 19 et 20 octobre, ainsi que les 6, 7 et 8 décembre. Six autres dates sont prévues en 2019.