/news/culture

Décès à 63 ans

«Le visage en paix» de Johanne Fontaine

Marc-André Lemieux | Agence QMI

Johanne Fontaine est morte de manière très paisible chez elle. Sa famille, son amoureux et ses amis ont été à son chevet jusqu’au bout. L’actrice est décédée le jour de l’anniversaire de son fils, qui était également présent.

«Ça fait du bien de voir qu’elle ne souffre plus... parce qu’elle avait donné», confie la comédienne Danielle Proulx, une amie de longue date de Johanne Fontaine.

À LIRE ÉGALEMENT

Les artistes pleurent le départ de Johanne Fontaine

Johanne Fontaine est décédée

Johanne Fontaine s’accrochait à la vie malgré la maladie

Danielle Proulx fait partie des personnes qui ont accompagné la défunte jusqu’à son dernier souffle. Elle était d’ailleurs toujours sur place quand nous l’avons jointe au téléphone.

«[Johanne] est dans son lit présentement... avec un beau sourire... le visage en paix», déclare l’actrice avec émotion.Sur un fond de harpe

Danielle Proulx qualifie les derniers jours de Johanne Fontaine de «difficiles». «Elle souffrait beaucoup. Mardi, c’est la dernière fois que j’ai pu vraiment lui parler. La dernière fois qu’elle était assez consciente.»

Pour aider Johanne Fontaine à traverser cette ultime semaine, Danielle Proulx avait demandé à une amie harpiste de venir jouer de la musique chez elle, pendant qu’elle recevait ses soins. «Ça lui a fait un bien fou. C’était un moment tellement beau et tellement apaisant.»

Au cours des derniers jours, les médecins ont prodigué des soins de confort à celle qui combattait un cancer depuis de nombreuses années. Mise sous sédation, la comédienne et conférencière est ensuite tombée dans un coma terminal, relate Danielle Proulx.«Une femme hors-norme»

Johanne Fontaine et Danielle Proulx étaient amies depuis 47 ans, soit depuis que leurs chemins s’étaient croisés à l’école de théâtre, au début des années 1970. «On a voyagé ensemble. On a tout fait ensemble», résume la comédienne, émue.

«Johanne, c’était non seulement une grande amie, c’était une grande femme, une grande actrice... poursuit-elle. Quelqu’un en dehors des normes, en dehors des mesures, qui sortait du lot. Malgré une vie difficile avec beaucoup d’embûches, c’était quelqu’un qui rebondissait. Jamais je n’ai vu quelqu’un aimer autant la vie. C’était contagieux. J’espère avoir le dixième de tout ce qu’elle a eu comme élan vital.»

Dans la même catégorie