/news/society

Légalisation du cannabis

Les revendeurs de pot prêts pour la concurrence

TVA Nouvelles

Le cannabis sera légalisé dans cinq jours, ce qui représente une véritable concurrence pour les revendeurs qui sillonnent les rues de Montréal. Or ils n’ont pas dit leur dernier mot, certains étant même prêts à se poster devant les succursales de la Société québécoise du cannabis afin de vendre leur produit qu’ils jugent plus puissant.

Vendredi, une équipe de TVA Nouvelles est allée à la rencontre de certains revendeurs, qui ne croient pas que ce nouveau joueur les mettra hors d’affaires.

Dans le quartier Centre-Sud à Montréal, rien de plus simple que de trouver un revendeur de cannabis, particulièrement dans le secteur de la rue Sainte-Catherine. Il suffit de demander.

En ce moment, dans la rue, le gramme de marijuana se vend entre 6 et 12$, selon un sondage que Statistique Canada a publié plus tôt cette année.

Le même gramme de cannabis devrait toutefois se vendre entre 7$ et 10$ la semaine prochaine lors de l’ouverture des succursales légales.

Les revendeurs ne semblent pas trop nerveux face à cette concurrence, du moins, pas pour l’instant.

«On va probablement s’installer devant les succursales qui vont vendre la marchandise pour la vendre moins cher, puis on va essayer de faire le plus de profits possible», soutient l’un d’entre eux.

Ce dernier a déjà sa petite idée dans le cas où le marché légal parviendrait à réduire le commerce illicite à sa portion congrue. «On va (vendre) probablement du speed, des amphétamines, de l’ecstasy, des champignons ou tout ce qu’il y a d’autre que le consommateur aime bien», ajoute-t-il.

D'après un reportage d'Yves Poirier

Dans la même catégorie