/news/politics

Politique canadienne

Harper a plus peur de Sanders que de Trump

Agence QMI

Même s’il se sent «inconfortable» avec la personnalité de Donald Trump, l’ancien premier ministre Stephen Harper a plutôt peur des politiciens de la lignée de Bernie Sanders.

«Je vois bien Donald Trump, a-t-il déclaré dans une entrevue à Global News. Évidemment, il y a des choses avec lesquelles je suis inconfortable, mais les Bernie Sanders de ce monde ou les Jeremy Corbyns de Grande-Bretagne sont ceux qui m’effraient vraiment, mais vraiment.»

Celui qui a été battu par Justin Trudeau en 2015 a indiqué que sa peur serait de voir ces politiciens commettre des dommages «irréparables» aux économies de marché mondialisées, s’ils étaient élus.

«Les Donald Trumps ou les Nigel Farages de ce monde, on peut être en désaccord avec eux, surtout pour un conservateur comme moi, a-t-il ajouté, mais ils essaient, au moins, de réparer ce qu'ils voient de mal dans nos sociétés démocratiques, capitalistes et axées sur le marché.»

«Ma peur est que s’ils échouent ou si les conservateurs ne s'adaptent pas aux pressions politiques qui motivent ces mouvements [populistes], nous nous retrouverons avec une version de gauche de ça, qui sera antimarché, un marché socialiste ou marxiste, ce qui nous amènera, je crois, dans une direction irréversible de régression», a-t-il poursuivi en entrevue avec Global News.

Discret depuis son départ de la politique en 2016, M. Harper fait actuellement la promotion de son livre «Right Here, Right Now» («Ici, maintenant») où il explique aux conservateurs comment affronter la montée des populismes.

Dans la même catégorie