/news/currentevents

Meurtre d’Ophélie Martin-Cyr

Il affirme que c’est lui que René Kègle voulait trouver

Antoine Lacroix | Le Journal de Montréal

Un homme contacté par Le Journal de Montréal vendredi affirme être celui qui était recherché par René Kègle et Francis Martel, mais il nie avoir volé qui que ce soit.

Il a accepté de parler avec Le Journal de Montréal en échange de son anonymat.

À LIRE ÉGALEMENT:

La voiture incendiée serait celle d’un entrepreneur de Trois-Rivières

Sauter de l’auto lui a sauvé la vie

Une jeune femme dit avoir été approchée par Kègle pour être escorte

La Sûreté du Québec a mentionné vendredi privilégier la thèse que les deux présumés meurtriers d’Ophélie Martin-Cyr voulaient la faire parler avec son amie de 21 ans pour retrouver l’auteur présumé d’un vol.

L’homme à qui nous avons parlé, qui a maintenant fui Trois-Rivières car il craint pour sa vie, affirme carrément l’inverse. Il soutient que Kègle et Martel voulaient le trouver pour lui voler de l’argent.

«Ç’a sorti tout croche. René Kègle voulait me voler de l’argent. Les gars ont su que j’avais de l’argent sur moi, pis ils ont voulu venir me le voler. Le meurtre découle qu’ils voulaient me trouver, mais qu’elles n’ont jamais dit j’étais où», soutient l’homme.

Vol d’argent

Ce dernier n’a pas voulu confirmer s’il évoluait dans le milieu criminel.

Selon l’ex-sergent de la Sûreté du Québec Jean-François Brochu, l’«important vol d’argent» aurait eu lieu chez l’un des deux suspects.

«Y’a plein de monde qui pense qu’elle est morte à cause de moi. Moi, je ne pense pas. Elles se tenaient avec du monde pas recommandable», dit l’homme.

Ce dernier dit avoir été en contact avec les policiers de la SQ et indique avoir quitté Trois-Rivières pour sa sécurité.

En danger

«La police m’a dit que ma vie était en danger. Ils voulaient savoir ce que je connaissais des suspects et des filles, dit-il. Moi, je ne peux pas prendre la protection de la police. [...] Mais je ne peux pas y retourner, c’est game over là-bas [à Trois-Rivières].»

La Sûreté du Québec ne confirme ou n’infirme avoir rencontré cet homme en lien avec cette histoire.

– Avec la collaboration de David Prince

Dans la même catégorie