/news/society

«La police est prête», assure l'Association canadienne des policiers

Agence QMI

La police est fin prête à faire face à la légalisation du cannabis d'un océan à l'autre, a assuré lundi le président de l'Association canadienne des policiers (ACP)

«Il n'y a pas de doute que les Canadiens se dirigent vers des eaux inexplorées», a reconnu Brian Palmer, le président de l'ACP et chef de la police de Vancouver, lors d'une conférence de presse tenue dans la métropole britanno-colombienne.

Malgré l'ampleur du changement législatif qui entrera en vigueur mercredi, les différents corps policiers seront prêts et sauront d'adapter, a assuré M. Palmer.

«La police pourrait observer une augmentation du nombre d'automobilistes conduisant sous l'influence de la drogue sur nos routes», a reconnu le chef de police, en assurant que les agents ont cependant des «techniques bien éprouvées» pour détecter les automobilistes délinquants.

Selon lui, 13 000 policiers sont d'ores et déjà formés pour identifier les conducteurs opérant leur véhicule sous l'effet de la drogue. Leur nombre devrait grimper à 20 000 d'ici les années à venir.

Brian Palmer a toutefois servi un avertissement en rappelant que la lutte contre la vente de cannabis illégale et les automobilistes délinquants ne deviendra pas nécessairement la priorité numéro 1 des policiers. «Il y a d'autres priorités, selon les corps de police», a-t-il affirmé.

Dans la même catégorie