/news/society

Les cyclistes sont de meilleurs conducteurs que les autres

TVA Nouvelles

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Les cyclistes qui conduisent sont de meilleurs conducteurs que les autres, selon une étude réalisée pour une compagnie d’assurance en Grande-Bretagne, qui offre des polices spécifiquement pour les cyclistes-conducteurs.

Cette nouvelle analyse rapportée par Forbes, confirme une étude précédente qui montrait que les cyclistes-conducteurs avaient des réactions plus rapides que les non-cyclistes sur les routes.

Selon Nick Day de l’entreprise Chris Knott Assurance, les données compilées sur les accidents montrent que les cyclistes-conducteurs sont responsables de moins de la moitié des réclamations d’assurance des non-cyclistes.

13% des chauffeurs assurés avec cette firme font au moins une réclamation par an. Ce pourcentage chute à 6% pour les cyclistes-conducteurs.

Selon les analyses, les cyclistes-conducteurs ont tendance à être plus conscients de leur environnement que les conducteurs qui sont constamment derrière un volant.

«Le cyclisme vous habitue à être plus vigilant face aux dangers de l’utilisation de la route et à mieux anticiper les dangers», a expliqué Nick Day.

«Vous êtes plus conscient de votre position dans votre environnement et vous conduisez en conséquence. L’exercice physique améliore également l’agilité mentale et rend les cyclistes plus réactifs. »

En raison de la réduction des risques, la police pour les cyclistes-conducteurs de cette entreprise offre des primes moins élevées que les contrats destinés au reste du marché.

Autre étude déterminante

La décision commerciale de cette compagnie d’assurance s’appuie également sur une étude publiée l’an dernier qui a révélé que les automobilistes qui s’identifiaient en tant que cyclistes étaient meilleur à détecter les risques routiers potentiels. L'auteur de l'étude, Vanessa Beanland de l'Australian National University, a souligné que les «exigences du cyclisme» semblent affiner les compétences de sensibilisation.

Selon d’autres études, les routes seraient moins dangereuses si plus de personnes utilisaient leur vélo régulièrement pour se déplacer.