/finance/homepage

Un grand forum sur la pénurie de main d’œuvre à Québec en février 2019

Jean-Luc Lavallée

 - Agence QMI

Quebec

Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

Les gens d’affaires de Québec seront invités à participer à un grand remue-méninges collectif, à la fin du mois de février, pour tenter de trouver des solutions à la pénurie de main-d’œuvre qui frappe les employeurs de la capitale.

«Toutes les pierres seront retournées, dont la fiscalité, afin de trouver des solutions concrètes à ce problème important pour notre économie», a déclaré le maire Régis Labeaume lors d’une conférence de presse à l’hôtel de ville, lundi après-midi.

Le tout premier «Rendez-vous annuel avec la communauté d’affaires», un événement qui sera récurrent dans les années à venir, aura lieu au Centre de foires de Québec les 28 février et 1er mars 2019. La création de cet événement annuel s’inscrit dans la foulée des recommandations du groupe de travail sur l’environnement économique des entreprises qui a déposé son rapport en mars.

«Le premier thème du Rendez-vous d’échange annuel s’imposait par lui-même... Pas une semaine ne passe sans qu’un article ou un reportage vienne rappeler le problème criant de la pénurie de main-d’œuvre dans tous les secteurs», a exposé Me Olga Farman du cabinet Norton Rose Fullbright, qui agira à titre de coprésidente de l’événement.

«Nous sommes fiers de pouvoir convier les entreprises et les représentants des secteurs économiques et des parcs industriels à se joindre à nous pour discuter et identifier des pistes de solution concrète», a-t-elle ajouté.

La pénurie de main d’œuvre «interpelle tout le monde dans la région de Québec», a renchéri Jean St-Gelais de La Capitale Groupe financier, qui coprésidera le Rendez-vous.

«Nous aurons donc besoin de l’avis de tout un chacun. C’est une invitation qu’on fait à tout le monde de venir nous dire ce qu’ils vivent chaque jour, à tous ceux et celles qui sont confrontés à ce problème sérieux qui freine la croissance de l’économie de la région», a-t-il ajouté.

Au-delà de l’immigration

Outre les obstacles liés à l’immigration des travailleurs et la fiscalité des aînés, qui sont souvent pointés du doigt par les dirigeants politiques et les hommes d’affaires pour expliquer le phénomène actuel à Québec, le maire est convaincu que des solutions innovantes peuvent être mises de l’avant pour faciliter le recrutement et la rétention de la main d’œuvre.

«Il y a plein d’idées, de moyens qu’on doit se donner et il faut sortir des sentiers battus. Ce n’est pas juste un problème, c’est une crise. Il faut qu’on pense en dehors de la boîte», a-t-il fait valoir.

La programmation complète de l’événement sera connue ultérieurement.

Dans la même catégorie