/buzz

Nouvelle-Zélande

Un pigeon ayant une passion pour l'alcool est l'oiseau de l'année

Agence QMI

Forest & Bird

Le pigeon des bois, ou kereru, amuse régulièrement les Néo-Zélandais en tombant en état d'ébriété à force de manger des fruits fermentés, au point où les habitants de ce pays l'ont élu «oiseau de l'année» cette fin de semaine.

Année après année, les insulaires ont pris l'habitude de voir cet oiseau s'intoxiquer en dévorant des fruits contenant de l'alcool. Les pigeons peuvent alors se laisser balancer sur de très minces branches dans les arbres au gré du vent, quand ils ne tombent pas carrément au sol.

Plusieurs internautes ont lancé une vaste campagne pour offrir au kereru le titre d'oiseau de l'année, un hommage décerné annuellement par l'organisme Forest & Bird afin de sensibiliser à la conservation de la nature. Le pigeon a finalement été couronné en vertu d'un total de 5833 votes, soit plus de 2000 voix d'avance sur son plus proche rival.

Contrairement à environ 80 % des oiseaux du pays qui voient leur population décliner, le nouveau roi des oiseaux néo-zélandais ne figure pas sur la liste des oiseaux en danger de la Nouvelle-Zélande. Même si la population de kereru est stable, le pigeon est à risque de disparaître localement dans certaines régions de la Nouvelle-Zélande où ces prédateurs ont été insuffisamment contrôlés, a précisé l'organisme Forest & Bird.

Le concours a généré une participation record en Nouvelle-Zélande avec plus de 48 000 votes. Les organisateurs ont noté avec humour être parvenus à déjouer des tentatives d'interférence internationale en annulant quelque 1800 votes provenant de l'Australie.