/regional/estduquebec/basstlaurent

Cannabis: la commission scolaire des Phares adopte sa politique

Katia Laflamme | TVA Nouvelles

La commission scolaire des Phares, dans le Bas-Saint-Laurent, a adopté lundi soir sa politique concernant le cannabis. Ce sera tolérance zéro pour les employés, les sous-traitants et les fournisseurs.

Des mesures disciplinaires sont prévues pouvant aller jusqu'au congédiement.

Par contre, aucune mesure supplémentaire n’est prévue spécifiquement pour les élèves. La commission scolaire des Phares soutient que cette nouvelle loi s'applique aux adultes et il existe déjà une politique tolérance zéro en matière de drogue et d'alcool pour les élèves.

Le président de la Commission scolaire des Phares Gaston Rioux soutient par contre que la politique «touche tous ceux qui entourent les jeunes, que ce soit les bénévoles, les stagiaires, les employés, les employés de soutien».

La santé publique du Centre Intégré de santé et des services sociaux du Bas-Saint-Laurent travaille depuis plusieurs mois à l'élaboration d'une conférence qui sera présentée aux parents de la commission scolaire des Phares plus tard cet automne.

Le directeur de la santé publique du CISSS Bas-Saint-Laurent, le Dr Sylvain Leduc, sera responsable de cette conférence qui portera sur plusieurs thèmes. Notamment que « la légalisation du cannabis ne correspond pas à la banalisation du cannabis», explique Sylvain Leduc.

Il ajoute que « cette loi nous donne l'opportunité d'échanger sur une situation actuelle, c'est-à-dire que c'est un produit qui existe et qui est déjà consommé à très large échelle chez les jeunes».

Le directeur de la santé publique soutient que cette conférence permettra aussi d'éclaircir plusieurs questions qui demeurent en suspens, mais il confirme que «la réussite scolaire et la consommation de cannabis ne vont pas bien ensemble».

Dans la même catégorie