/news/society

Cannabis médical: les pharmaciens inquiets pour les patients

Agence QMI

Medical Marijuana C

Atomazul - stock.adobe.com

L’Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP) s’inquiète des risques de dérives qui pourraient affecter les patients sous cannabis thérapeutiques tentés de s’approvisionner auprès du réseau de distribution du cannabis récréatif.

Dans un communiqué publié mercredi matin, l’AQPP a indiqué que le cannabis thérapeutique en tant que produit prescrit sous ordonnance médicale «devrait être traité comme tout autre médicament et bénéficier d'une distribution en pharmacie, sous la supervision d'un professionnel de la santé».

L’association considère qu’il y a un «risque réel» pour ces patients qui décideraient de s’approvisionner dans les succursales de la Société québécoise du cannabis (SQDC).

«À la SQDC, les patients ne trouveront aucun professionnel de la santé capable de les conseiller en tenant compte de leur historique de santé et des interactions du cannabis avec d'autres médicaments, et de suivre l'évolution de leur condition en collaboration avec leur médecin traitant», a déclaré Jean Thiffault, président de l'AQPP.

Selon l’AQPP, les pharmaciens sont les mieux placés au Québec pour garantir un approvisionnement fiable et des services-conseils appropriés aux usagers du cannabis médical.

L’AQPP avait déjà partagé ces inquiétudes notamment le 1er juillet dernier lors des consultations publiques à Québec sur le projet de loi 157 destiné à encadrer la vente et la distribution du cannabis.

« Il n'y a aucune raison de tolérer des gestes qui mettent à risque la santé des patients québécois. Nous espérons que le nouveau titulaire du ministère de la Santé agira dans les plus brefs délais pour protéger la santé des Québécois», a conclu M. Thiffault.