/news/society

Au nouveau gouvernement

Les maisons pour femmes lancent un appel à l’aide

TVA Nouvelles

Capture d'écran, TVA Nouvelles

La Fédération des maisons d'hébergement pour femmes interpelle le nouveau gouvernement de la CAQ et réclame 30 millions de dollars pour répondre aux besoins grandissants.

La centaine de maisons d'hébergement pour femmes au Québec ne suffisent plus à répondre à la demande. Ça s’explique par un taux plus élevé de dénonciation des mauvais traitements.

«Ça fait en sorte qu'on refuse, tous les jours, des demandes d'hébergement», explique Marylène Paquette, intervenante dans une maison de ce genre.

D'ailleurs, 9000 femmes en détresse se sont butées à des portes closes, l'an dernier.

L’argent demandé au gouvernement servirait entre autres à embaucher plus de personnel pour donner un répit aux intervenantes actuelles.

«Une maison d'hébergement, c'est du 24 heures, 365 jours par année. Alors, il y a de l'essoufflement», illustre Sylvie Bourque, directrice de la maison L’Inter-val.

À défaut d’une aide financière, c’est la sécurité de certaines femmes et de leurs enfants qui pourrait être remise en cause.

«Ça veut dire, à long terme, une femme qui va se décourager, qui va retourner avec son conjoint. Ça veut dire une femme qui peut être tuée. Alors qu'est-ce qui va se passer maintenant? Est-ce qu'on va avoir une ministre déléguée à la Condition féminine?», se demande Manon Monastesse, directrice général de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes.

L’organisme rappelle que la Coalition avenir Québec est le seul parti qui a refusé de la rencontrer en campagne électorale. Elle espère maintenant que le nouveau gouvernement sera à l'écoute.

Dans la même catégorie