/news/society

Les vomissements d'une femme liés au mystérieux syndrome du cannabis

TVA Nouvelles

***Voyez l'ouverture des portes de la SQDC dans la vidéo ci-dessus.***

Une femme qui se retrouvait fréquemment à l’hôpital avec d’intenses vomissements, a finalement été diagnostiquée avec un mystérieux syndrome lié à l’usage intense de marijuana, selon une nouvelle étude de cas médical.

À LIRE ÉGALEMENT

1000 commandes et ruptures de stock sur le site web de la SQDC

Un faux site de la SQDC recueille des informations personnelles

Ce qu'il faut savoir sur la légalisation du cannabis

L’ABC du cannabis vendu à la SQDC

La femme de 27 ans avait été hospitalisée six fois au cours d’une même année, en raison d'épisodes de vomissements graves, selon le rapport du Dr Umesh Sharma, président de la division de la médecine hospitalière communautaire de la clinique Mayo de Rochester, au Minnesota.

Tel que le rapporte Live Science, la femme a déclaré avoir eu des nausées, des vomissements et des douleurs abdominales pendant deux jours avant sa dernière hospitalisation.

Elle a décrit la douleur comme une «compression» dans son abdomen, accompagnée d'une sensation de «meurtrissure et de douleur» dans le dos.

Marijuana tous les jours

Elle a indiqué aux médecins qu'elle fumait de la marijuana depuis l'âge de 20 ans et qu'elle en consommait presque tous les jours, selon le rapport publié le 14 octobre dernier dans le journal BMJ Case Reports.

Les médecins ont envisagé plusieurs causes possibles de ses symptômes, notamment le fait qu’elle puisse souffrir d’un virus de l’estomac, d’une affection qui provoque une inflammation des organes abdominaux, ou même une grossesse.

Cependant, les résultats, y compris un scanner récent de son abdomen, sont normaux et son test de grossesse est négatif.

Ses symptômes correspondaient toutefois à ceux d'une maladie mal comprise appelée syndrome d'hyperémèse cannabinoïde. Les personnes atteintes de cette maladie consomment beaucoup de marijuana et souffrent régulièrement de nausées, de vomissements et de douleurs abdominales.

Curieusement, de nombreuses personnes atteintes affirment que prendre des douches chaudes atténue leurs symptômes.

Et en effet, dans ce cas, la femme a déclaré que les douches chaudes semblaient soulager temporairement ses symptômes.

De plus en plus fréquente

La maladie a été reconnue pour la première fois en 2004, mais des médecins américains ont signalé l’avoir vue plus fréquemment au cours des dernières années. On ne connaît pas exactement la cause, ou le déclencheur de la maladie et encore moins pourquoi une simple douche chaude atténue les symptômes.

 Il est également difficile de comprendre pourquoi certains utilisateurs de marijuana développent cette maladie, alors que d’autre non.

Une explication possible de cette maladie est que la stimulation à long terme de l’ingrédient de la marijuana qui produit la drogue - appelée tétrahydrocannabinol (THC) - modifie le système de la douleur corporelle de manière à provoquer les symptômes du syndrome d’hyperémèse cannabinoïde.

Si tel est le cas, des douches chaudes peuvent aider à soulager les symptômes en stimulant un signal sensoriel différent qui distrait le corps du signal de douleur.

Bien qu'il reste encore beaucoup à apprendre sur le syndrome d'hyperémèse cannabinoïde, il semble que d’arrêter la marijuana puisse, dans de nombreux cas, guérir la maladie.

En effet, la patiente dans le nouveau rapport avait été informée des éventuels effets secondaires de l’usage excessif de marijuana et elle avait décidé de cesser de consommer cette drogue.

L'état de la femme s'est amélioré et elle a quitté l'hôpital quatre jours plus tard, selon le rapport.