/news/politics

Legault «suppose» que le dossier du cannabis relèvera de Sonia LeBel

L’intention demeure, mais ce n’est pas demain la veille que le gouvernement de la CAQ rehaussera à 21 ans, l’âge légal pour se procurer du cannabis. François Legault «suppose» que le dossier relèvera de sa ministre de la Justice, Sonia LeBel.

À LIRE ÉGALEMENT

Le crucifix à l’Assemblée nationale est là pour rester, dit Legault

Québec agira «rapidement» dans le dossier de la laïcité

François Legault dévoile un premier Conseil des ministres paritaire

«Je suppose que c’est la ministre de la Justice», a indiqué le premier ministre Legault, lorsqu’interrogé par un journaliste à savoir qui pilotera le projet de loi sur l’encadrement du cannabis.

Il y a toutefois fort à parier que la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, sera appelée à collaborer avec Mme LeBel à ce sujet. Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, qui a fait part de ses inquiétudes à ce sujet pendant la campagne électorale, pourrait aussi être interpellé.

Pas du jour au lendemain

«Il y a des choses importantes qui ne peuvent pas être faites en 100 jours», a reconnu le premier ministre Legault, en donnant l’exemple de la mise en place des maternelles 4 ans, partout au Québec.

Le resserrement de l’encadrement du cannabis au Québec en fait partie, notamment en raison de l’absence de consensus sur la position de la CAQ, et cela même si François Legault souhaite toujours procéder «le plus rapidement possible».

«Il faut voir comment on aura la collaboration de l’opposition. On va siéger seulement deux semaines avant Noël, après, ça va aller au mois de février, a relaté M. Legault, donc il faut être réaliste.»

Malgré l’engouement observé depuis l’ouverture des succursales de la SQDC – près de 65 000 transactions en deux jours – le premier ministre demeure convaincu de la nécessité de revoir l’âge légal à 21 ans.

Publicité

«Je pense encore que pour les jeunes en bas de 25 ans, il y a des conséquences possiblement très néfastes pour eux», a dit M. Legault.

Dans l’attente, il a demandé à son cabinet de vérifier si le gouvernement peut en faire davantage, à court terme, en matière de publicité.

Il tient notamment à s’assurer que le message envoyé aux jeunes n’est pas celui que de consommer du cannabis est «acceptable».

«Il faut répéter que ce n’est pas bon pour les jeunes, a dit M. Legault. Je crois que d’augmenter l’âge (légal) de 18 à 21 ans, c’est bien. On ne peut pas le faire du jour au lendemain, mais nous le ferons.»

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.