/finance/homepage

Toys R Us souhaite attirer les jeunes parents milléniaux

Pierre Couture

 - Agence QMI

Le détaillant Toys R Us n’a pas l’intention de céder sa place de numéro 1 dans la vente de jouets au Québec.

«On est là pour consolider notre place et gagner des parts de marché», lance la présidente de Toys R Us Canada, Melanie Teed-Murch, en entrevue avec «Le Journal».

Depuis le rachat au cours de l’été pour 300 millions $ de la division canadienne de Toy R Us par le fonds d’investissements Fairfax de Toronto, le détaillant s’active à repositionner son image.

Contrairement à la division américaine de Toys R Us, la filiale canadienne a toujours été très rentable. L’an dernier, Toys R Us Canada a dégagé 100 millions $ de bénéfices avant impôts et amortissement sur des revenus d’un milliard de dollars.

Appréciée au Québec

Au Québec, la marque Toys R Us est très appréciée des consommateurs québécois alors que le détaillant arrive au premier rang des meilleurs vendeurs de jouets devant Walmart.

Au pays, Toys R Us se classe deuxième derrière Walmart dans les parts de marché liées à la vente de jouets, note la firme NPD Group.

Selon Mme Teed-Murch, qui travaille pour Toys R Us depuis 22 ans, les 15 succursales de l’entreprise au Québec sont là pour rester.

Réseau à moderniser

Le détaillant a mis en branle un plan de rénovation de ses magasins afin d’améliorer l’expérience client tout en bonifiant son offre brique et mortier.

La présidente de Toys R Us reconnaît avoir hérité d’un réseau de magasins de grandes surfaces surtout adaptés aux besoins des consommateurs du début des années 2000.

Or, les habitudes de consommation ont changé radicalement depuis, notamment avec la popularité du commerce en ligne.

Toys R Us dit avoir un plan d’investissement d’une dizaine de millions $ visant à apporter de nombreuses améliorations dans ses magasins et sur son site transactionnel en ligne.

Parmi les initiatives, Toys R Us entend revoir complètement l’aménagement de ses succursales en offrant davantage d’aires de jeux pour tester de nouveaux produits et des places assises pour les parents.

La présidente de Toys R Us dit avoir également de nombreuses idées pour attirer en magasin les jeunes parents issus de la génération des milléniaux avec des journées thématiques liées au développement des tout-petits, un service de nourriture et la tenue de fêtes d’enfants.

Travailler avec des influenceurs

Toys R Us n’écarte pas non plus la possibilité d’ouvrir de nouveaux magasins plus petits (entre 5000 et 10 000 pieds carrés) et mieux adaptés aux marchés régionaux.

Sur les réseaux sociaux, Toys R Us dit maintenant travailler avec des influenceurs. Le détaillant a conclu un partenariat avec l’influenceuse et mère Lady Marielle, très présente sur le web.

Dans la même catégorie