/news/politics

Ralph Goodale craint que les conservateurs recriminalisent le cannabis

Agence QMI

Agence QMI

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodale, craint que les conservateurs d’Andrew Scheer déclarent le cannabis illégal s’ils venaient à prendre le pouvoir en 2019.

«Veulent-ils vraiment recriminaliser des Canadiens? Je pense qu’ils vont faire face à d’importants contrecoups», a prévenu le ministre sur les ondes de CTV News dimanche matin, commentant la position ambiguë du chef des conservateurs.

Plus tôt cette semaine, Andrew Scheer a critiqué durement le premier ministre Trudeau pour son «empressement» à légaliser le cannabis. Il a alors laissé entendre qu’un gouvernement conservateur aurait fait les choses différemment en «examinant la réalité sur le terrain».

Le leader conservateur ne s’est toutefois pas avancé sur une possible recriminalisation s’il était élu premier ministre l’an prochain.

Selon CTV News, Andrew Scheer souhaite mener un débat au sein de son caucus avant de trancher. Certains conservateurs espèrent cependant que leur chef rejette clairement cette idée de recriminalisation et se concentre sur un discours de sensibilisation.

Difficile de recriminaliser

La critique de son parti en matière de santé, Marilyn Gladu, a reconnu, dimanche, qu’il sera difficile de revenir en arrière.

«Les municipalités et les provinces ont déjà mis leurs règles en place. Les Canadiens sont déjà investis dans le processus», a poursuivi Marilyn Gladu dimanche, toujours à l’antenne de «CTV News».

En juin dernier, un seul député conservateur avait voté pour le projet de loi C-45 sur la légalisation du cannabis, les autres préférant voter contre ou s’abstenir.

Dans la même catégorie