/news/society

Baisse de loyer en raison du cannabis?

TVA Nouvelles

La légalisation du cannabis entraîne toute une série de bouleversements, notamment dans les immeubles à logements.

C'est que des locataires peuvent porter plainte s'ils sont incommodés par la consommation de leurs voisins.

«Les odeurs qui se dégagent de cette consommation-là peuvent être interprétées comme étant du trouble de voisinage, explique l’avocate Annie-Élizabeth Girard. Et pour que ce soit du trouble de voisinage, il faut que ce soit récurrent, persistant.»

Et la jurisprudence indique que dans de tels cas, des propriétaires pourraient devoir diminuer le prix de leur loyer jusqu'à 50 dollars par mois.

La situation pourrait toutefois être évitée en apportant une modification aux baux pour interdire la consommation dans les logements, ce qui est possible d'ici au 15 janvier prochain.

«Comme locateur, c’est important de prendre les mesures dès maintenant, parce que la loi le permet», ajoute Mme Girard.

N’empêche que plusieurs croient que les cas de plaintes à la Régie du logement pourraient exploser et que nombre de propriétaires risquent d’être confrontés aux effets de la légalisation.