/news/society

La grippe va-t-elle frapper durement cette année?

TVA Nouvelles

Le virus de la grippe avait fait de solides ravages en début d'année au Québec. Alors faut-il s'attendre à ce que la nouvelle saison soit aussi difficile?

L'hiver dernier, les urgences débordaient à cause de la grippe. Jusqu'à deux fois plus de cas que l'année précédente étaient enregistrés, entre autres à cause d'un mélange d'influenza A et B, et de H3N2. En janvier, il se déclarait de 1800 à 2000 cas d'influenza par semaine alors que, normalement, on en dénombre 1100.

«On peut penser qu'on aura une saison avec beaucoup plus de H1N1 que ce qu'on a eu dans les deux dernières années, observe le Dr Gaston De Serres, épidémiologiste à l’Institut national de santé publique. Et les années où on a dû H1N1 sont généralement des années moins difficiles.»

Chaque année au Québec, la grippe nécessite au moins 15 000 hospitalisations et cause 300 décès. Ce chiffre s'élève à 3500 pour l'ensemble du Canada.

Quelque 1,9 million de doses du vaccin ont été achetées cette année dans la province. Coût de la campagne: environ 12 millions de dollars. Elle débute dans certaines régions et se poursuivra en novembre, notamment en Montérégie.

«On invite tout le monde à prendre rendez-vous, à consulter les informations qui sont disponibles sur les différents sites à cet effet», souligne le directeur de la Santé publique de la Montérégie, Jérôme Latreille.

L'an passé, le taux d'efficacité du vaccin était d'environ 38%. Il y a trois ans, ce taux atteignait seulement 9%.

«On ne peut pas dire si le vaccin va être meilleur. C'est sûr qu'il y a des ajustements qui sont faits chaque année, pour essayer de rendre le vaccin le plus près possible de ce qui va circuler», précise le Dr De Serres.

10 cas au Québec

Évidemment, on en est qu'au début de la saison, mais la Santé publique a déjà répertorié 10 cas de grippe au Québec.

TVA Nouvelles a demandé à des gens s’ils allaient se faire vacciner pour la grippe cette année :

- «Oui, comme tout le monde, oui, oui, absolument.»

- «Jamais de la vie! Je n'ai jamais fait ça... Non, je suis en santé.»

- «Je n'ai jamais pris de vaccin et je n'ai jamais de grippe.»

«Ce qu'on veut, c'est augmenter la couverture vaccinale chez les gens qui ont des maladies chroniques pour lesquelles, actuellement, on rejoint 40-50% d'entre eux», note le Dr De Serres.

Aux urgences de l'Hôpital de Montréal pour enfants, il n'y a pas encore de cas de grippe, mais beaucoup de rhumes.

Le chef des urgences, le Dr Harley Eisman, y va des recommandations suivantes: «On conseille aux parents de, premièrement, voir s'ils peuvent prendre des rendez-vous des cliniques externes. Notre hôpital a fait des ententes avec des cliniques pédiatriques.»

-D’après un reportage d’Harold Gagné

Dans la même catégorie