/regional/montreal/montreal

Une pétition pour que les travaux cessent au marché Jean-Talon

Sarah Daoust-Braun | Agence QMI

MANON LEFÈVRE-MONS/AGENCE QMI

Un commerçant du marché Jean-Talon a amassé 15 000 signatures exigeant de mettre fin aux travaux devant le marché Jean-Talon, qui supprimeront une dizaine d’espaces de stationnement.

«Si cela ne change pas, ce sera désastreux pour le marché et le quartier», a soutenu Lino Birri, copropriétaire du commerce Birri, qui a déposé lundi sa pétition au conseil municipal et qui demande aussi des accès directs au marché.

Selon ce dernier, les travaux sur l’avenue Shamrock et sur la place du marché, qui ont débuté en juillet et qui dureront cinq mois, ont causé une baisse de l’achalandage et des marchands ont dû quitter les lieux.

«Éliminer l’accès pour que les clients aillent cherche leurs achats, ça allait signer une mort lente du marché. C’est ce qu’on avait dit pendant l’été et c’est ce qu’on voit. C’est malheureux, on espère que l’administration va pouvoir revoir cet accès», a ajouté le chef de l’opposition, Lionel Perez, qui dit seulement souhaiter que cette partie des travaux soit revue.

Si aucun changement n’est apporté, M. Birri songe à fermer son commerce d’ici les prochaines années.

Le maire de l’arrondissement Rosemont–La-Petite-Patrie, François Croteau, n’a pas répondu directement au conseil municipal à la demande du commerçant, assurant que plusieurs actions avaient été mises en place pendant les travaux pour assurer l’activité et l’accessibilité du marché et éviter les impacts négatifs.

Un comité de suivi avec les partenaires a été lancé, un surveillant de chantier et un signaleur ont été ajoutés, tout comme des voies d’accès prioritaires pour les piétons et les automobilistes, a ajouté M. Croteau.