/finance

Le grand patron de la SQDC va quitter ses fonctions

Pierre Couture | Journal de Montréal 

Le grand patron de la Société québécoise du cannabis (SQDC), Alain Brunet, quittera ses fonctions au cours des prochains jours, a appris Le Journal.

L’ancien PDG de la Société des alcools du Québec (SAQ) dirigeait les destinées de la SQDC depuis la fin du mois de juin.

Alain Brunet avait prévu de mettre sur pied le réseau de magasins et de distribution de la SQDC avant de prendre sa retraite à la fin du mois de décembre 2018.

Or, tout indique que son passage à la SQDC aura été plus vite que prévu.

«Il n’y a rien de précipité dans cette annonce. C’était prévu que M. Brunet quitte après avoir mis sur pied la SQDC», a indiqué mardi au Journal un porte-parole de la SQDC, Mathieu Gaudreault.

Son successeur à la tête de la SQDC devrait être nommé prochainement.

Départ problématique

Les nombreuses ruptures de stocks et le manque de produits sur les tablettes des magasins de la SQDC ne seraient pas étrangers à son départ rapide, murmure-t-on en coulisses.

Arrivé à la SAQ il y a plus de 37 ans, Alain Brunet a gravi les échelons un à un à la SAQ avant d’être nommé PDG de la société d’État en janvier 2014 par le gouvernement péquiste de Pauline Marois.

Son mandat de cinq ans se terminait en décembre 2018.

Depuis le 26 juin dernier, il pilotait la mise en service de la nouvelle filiale de la SAQ, la SQDC.

L’an dernier, M. Brunet a obtenu une rémunération totale de 448 159 $ à titre de PDG de la SAQ.