/news/world

Willa, l’ouragan le plus fort depuis au moins 40 ans

La côte ouest du Mexique s’apprête à être frappée de plein fouet au cours des prochaines heures par l’ouragan Willa et ses vents de 205 km/h.

Rétrogradé en catégorie 3 sur l’échelle Saffir-Simpson mardi, la puissante tempête devrait toucher terre entre Puerto Vallarta et Mazlatan, une région grandement fréquentée par les touristes.

Selon le météorologue Gilles Brien, collaborateur à TVA Nouvelles, Willa pourrait bien être l’ouragan le plus fort en plus de 40 ans dans cette région du globe.

«C’est un ouragan très fort, probablement le plus fort qu’on a connu dans la région, dans l’ouest du Mexique, depuis au moins une bonne quarantaine d’années.»

D’ailleurs, le Québec pourrait bien être touché par les restes de Willa d’ici quelques jours alors que d’importantes quantités de pluie ou de neige pourraient s’abattre sur différentes régions vers la fin de la semaine ou le début de la semaine prochaine. Selon M. Brien, certains modèles météorologiques prévoient même des conditions de blizzard et de neige très forte dans le Bas-Saint-Laurent.

 

«Record de tous les temps»

M. Brien ajoute que l’est du Pacifique a fracassé un «record de tous les temps», cette année, en matière d’activité cyclonique avec dix ouragans, sans compter les puissants typhons qui ont touché l’Asie.

«Depuis quelques années, les ouragans semblent se renforcer à mesure qu’ils se rapprochent des côtes. L’élévation du niveau de la mer et le réchauffement donnent plus d’énergie aux ouragans à mesure qu’ils s’approchent des côtes. Ça, c’est une nouvelle dynamique. Les ouragans, d’habitude, on les voit se développer loin d’avance et, quand ils frappent la côte, ils diminuent rapidement d’intensité. Mais là depuis quelques années, ils vont doubler d’ardeur, de puissance, à mesure qu’ils s’approchent et dès qu’ils touchent les côtes, les vents changent rapidement», conclut Gilles Brien.

Dans la même catégorie