/news/politics

Jean-François Lisée à la direction du Bloc québécois ?

Michelle Lamarche | TVA Nouvelles 

Ses pancartes électorales ne sont pas toutes retirées de la circulation, les blessures de la défaite du 1er octobre ne sont pas toutes pansées que le nom de Jean-François Lisée surgit ailleurs... cette fois, à la direction du Bloc québécois.

Au lendemain de la défaite historique du PQ, le nom de Jean-François Lisée avait déjà commencé à circuler à Ottawa. Selon sa plus proche collaboratrice et directrice de campagne lors de la dernière élection, France Amyot, l’ancien chef du PQ ne ferme pas la porte au Bloc. Selon nos informations, Jean-François Lisée évalue ses options, même si la course à la direction du Bloc n’est pas SA priorité pour le moment.

La course doit commencer en janvier pour se conclure le 10 mars... et le nom de Jean-François Lisée n’est pas le seul à rebondir dans les couloirs du Parlement.

Celui de Jean-Martin Aussant, candidat défait du PQ dans Pointe-aux-Trembles et fondateur d’Option nationale circule aussi. Dans son cas, si certains l’espèrent à Ottawa, ils sont plus nombreux à le voir se lancer dans la course à la direction qui aura lieu au PQ.

Parmi les candidatures potentielles, celle de l’actuel député bloquiste de Terrebonne, Michel Boudrias, qui a brièvement fait partie de Québec debout, quand 7 députés ont claqué la porte du Bloc, insatisfaits du travail de Martine Ouellet.

La candidature de l’ancien ministre péquiste de l’Environnement sous Pauline Marois, maintenant commentateur à RDI, Yves-François Blanchet, alimente aussi la rumeur. Dans son cas, il l’a démentie sans hésiter.

Selon les règles, les candidats à la course devront obtenir la signature d’au moins 500 signatures de membres dans 15 comtés. Le bulletin devra aussi être accompagné d’un chèque de 15 000 dollars.

En l’absence de course et en cas de couronnement, le nouveau chef pourrait être connu lors d’un Congrès qui se tiendra à la fin janvier ou au début février.