/news/politics

Encadrement du cannabis

Un projet de loi d’ici 100 jours, promet le ministre Carmant

Patrick Bellerose | Le Journal de Québec

Journal de Québec

Journal de Québec

Contrairement à ce que François Legault affirmait la semaine dernière, Québec pourrait resserrer les règles entourant la consommation de cannabis dès le mois de mars, estime le ministre responsable du dossier, Lionel Carmant.

En effet, c’est le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux qui sera responsable de revoir les règles. Le premier ministre François Legault semblait pourtant dire la semaine dernière qu’il confierait cette tâche à Sonia Lebel.

«Je suppose que c’est la ministre de la Justice» avait indiqué le premier ministre Legault au cours de son premier point de presse officiel.

Mercredi matin, Lionel Carmant a confirmé que c’est finalement lui qui aura la responsabilité de faire passer l’âge légal de consommation de 18 à 21 ans. Les succursales de la SQDC devront également se trouver à une plus grande distance des écoles.

«Après discussion, on trouvait que c’était un dossier de santé publique, surtout protection de la santé de nos enfants. Donc, j’ai pris le dossier avec honneur», a-t-il commenté.

100 jours

Le nouveau ministre entend faire adopter un projet de loi «le plus rapidement possible». «On vise de pouvoir le faire dans les 100 premiers jours, affirme Lionel Carmant. D’ici le mois de mars, c’est raisonnable.»

Le projet de loi, lui, pourrait être déposé d’ici Noël, «si c’est possible».

François Legault avait pourtant écarté un resserrement rapide des règles entourant la consommation de cannabis la semaine dernière. «Il y a des choses importantes qui ne peuvent pas être faites en 100 jours», avait reconnu le premier ministre Legault.

«Il faut voir comment on aura la collaboration de l’opposition. On va siéger seulement deux semaines avant Noël, après, ça va aller au mois de février, avait dit M. Legault, donc il faut être réaliste.»

Par ailleurs, Lionel Carmant, neurologue de formation, reconnaît que la marijuana peut avoir des effets néfastes sur le développement du cerveau jusqu’à 25 ans. «Nous, on a tranché pour 21 ans», dit-il en rappelant la position de son parti. Malgré cette incohérence avec les données scientifiques, sa formation est «à l’aise avec 21 ans», dit-il.