/news/world

Enquête sur un groupe arborant la tenue du Ku Klux Klan

Agence France-Presse

La police nord-irlandaise enquête pour crime haineux après la publication sur les réseaux sociaux d'une photo d'un groupe arborant la tenue du Ku Klux Klan (KKK) et posant la nuit près d'un centre islamique dans une ville proche de Belfast.

La photo, qui a provoqué l'émoi, montre un groupe d'une dizaine de personnes revêtues de grandes robes blanches frappées d'une croix blanche sur fond rouge et de cagoules pointues, portant des croix en bois et poings tendus, qui pose près du centre islamique du Bangladesh à Newtownards.

L'an dernier, une tête de cochon avait été placée près du même centre islamique.

«Nous sommes au courant de la circulation d'images qui montrent des gens en tenue du Ku Klux Klan. Nos investigations se poursuivent et nous traitons cela comme un crime haineux», a souligné la police dans un communiqué lundi.

Un membre du groupe a également posé avec Sharon Mellor, la compagne du chef d'un groupuscule d'extrême droite britannique National Front, Tony Martin, selon des clichés publiés mardi par le quotidien Belfast Telegraph. «Des types se sont déguisés pour Halloween, je n'ai aucune idée de qui c'était», a déclaré Sharon Mellor au journal.

Le groupe a essayé de prendre un verre dans un pub d'où il a été refoulé. «Un groupe vêtu de tenues du KKK est entré dans notre pub, The Spirit Merchant», a confirmé un porte-parole, Eddie Gershon. «Le personnel du bar leur a dit qu'ils ne seraient pas servis. Ils sont restés cinq minutes dans le bar puis ont quitté les lieux».

Le directeur du programme d'Amnesty International pour l'Irlande du Nord, Patrick Corrigan, a réclamé que les responsables de ces agissements «rendent des comptes», et que le gouvernement mette en oeuvre «de toute urgence une stratégie plus ambitieuse contre les préjugés raciaux».

Basé dans le sud des États-Unis, le KKK est une organisation suprémaciste blanche fondée au XIXe siècle après l'abolition de l'esclavage.