/finance/homepage

Manque de main-d'oeuvre

Mieux intégrer les personnes handicapés pour contrer la pénurie

Gilles Turmel | TVA Nouvelles

Intégrer plus de personnes handicapées sur le marché du travail pourrait permettre de pallier une partie du problème de manque de main-d'œuvre, croit le conseil du patronat du Québec (CPQ).

Selon le CPQ, 1,5 million de postes de toutes sortes seront à combler au Québec d'ici les 10 prochaines années. Déjà, la pénurie se fait sentir dans plusieurs secteurs d'emploi, dans toutes les régions.

Le Conseil du patronat fait donc le pari que les entreprises pourraient embaucher plus de personnes avec des handicaps physiques ou mentaux afin de combler leur besoin en main-d'oeuvre. Le CPQ a d'ailleurs lancé il y a quelques semaines une tournée de la province afin d'aller à la rencontre des employeurs en leur proposant une formation pour les aider à bien intégrer des travailleurs handicapés.

Tous les besoins de main-d'oeuvre ne pourront évidemment être comblés par l'embauche de plus de personnes handicapées. Le Conseil croit tout de même que c'est une partie de la solution à la pénurie actuelle, qui va perdurer pendant au moins la prochaine décennie.

Dans la même catégorie