/regional/estduquebec/cotenord

Apuiat

Hydro-Québec songe à se lancer dans l’énergie éolienne

Pierre Couture | Agence QMI 

Hydro-Québec songe à se lancer dans la production d’énergie éolienne au Québec. Le projet Apuiat de 200 mégawatts (MW) près de Port-Cartier, sur la Côte-Nord, pourrait ainsi devenir son premier parc éolien en partenariat avec les Innus.

Plusieurs sources ont confirmé au «Journal de Québec» mercredi qu’Hydro-Québec étudiait sérieusement la possibilité de se lancer dans la production d’énergie éolienne.

«C’est une option qui est avancée et qui chemine à l’interne», a fait savoir une source gouvernementale bien au fait du dossier.

Selon nos informations, Hydro-Québec étudierait sérieusement l’idée de devenir partenaire du projet éolien Apuiat avec les Innus de la Côte-Nord.

Au Québec, Hydro-Québec ne détient aucune participation dans des parcs éoliens.

Au cours des dernières années, la société d’État a plutôt été forcée par décret ministériel à acheter à fort prix de l’énergie éolienne à des producteurs privés par le gouvernement du Québec.

Boralex serait écarté

Cette décision permettrait à Hydro-Québec d’obtenir un meilleur prix pour produire de l’électricité au parc éolien Apuiat. Le promoteur Boralex serait ainsi écarté au profit d’Hydro-Québec.

Actuellement, les promoteurs du projet Apuiat (composés des Innus et de Boralex) auraient convenu de partager les profits dans une proportion de 50-50.

La Ville de Port-Cartier et la communauté innue Uashat mak Mani-Utenam prévoient toucher également 500 000 $ par année pendant 25 ans avec ce projet.

Avec Hydro-Québec comme producteur d’électricité, la facture diminuerait de façon importante, assure-t-on. «On parle d’un coût qui pourrait osciller entre 5 et 6 cents du kilowattheure [kWh]», a précisé une source.

L’entente de principe conclue tout juste avant la dernière campagne électorale à la demande du gouvernement Couillard prévoit qu’Hydro-Québec paiera plus de 10 cents du kWh pendant 25 ans aux promoteurs du parc éolien Apuiat (avec frais de branchement et indexation annuelle).

À terme, en dollars d’aujourd’hui, Hydro-Québec devrait verser plus de 1,6 milliard $ pour la durée du contrat.

Chez Hydro-Québec, on soutient que le projet Apuiat est loin d’être mort et enterré, alors qu’elle a le mandat de trouver un plan B.

«Nous poursuivons nos échanges avec le gouvernement en lien avec le projet Apuiat. Il est encore trop tôt pour s’avancer sur l’issue de ces échanges», a fait savoir le porte-parole de la société d’État, Serge Abergel.

Parc éolien Apuiat

Promoteurs : Nation innue et Boralex

Lieu : Territoire de Port-Cartier

Nombre d’éoliennes : 57

Puissance : 200 mégawatts (MW)

Coût de construction : 600 millions $

Dans la même catégorie