/news/politics

Le projet de loi sur les signes religieux attendra au printemps

 - Agence QMI

POL-CEREMONIE-HOMMAGE-LISE-PAYETTE

Joël Lemay / Agence QMI

Après avoir promis d’agir rapidement pour bannir les signes religieux chez les employés de l’État en position d’autorité, François Legault préfère maintenant attendre au printemps avant de déposer un projet de loi en la matière.

« Je pense que ce sera trop court pour le faire avant Noël. On va le déposer probablement au printemps », a indiqué le premier ministre caquiste, lorsque questionné à ce sujet lors d’un point de presse avec le maire de Québec, Régis Labeaume, jeudi après-midi.

Ainsi, François Legault évitera vraisemblablement que le débat sur la laïcité monopolise les échanges lors des deux seules semaines au cours desquelles l’Assemblée nationale siègera d'ici Noël.

En entrevue avec notre Bureau parlementaire, il y a deux semaines, le ministre responsable du dossier de la laïcité, Simon Jolin-Barrette, avait laissé entendre que son gouvernement procéderait rapidement.

Il avait entre autres fait valoir que la position de la CAQ, celle de bannir le port de signes religieux pour les personnes en position d’autorité, comme les enseignants, les policiers, les juges et les gardiens de prisons, reflète «le consensus de la société québécoise». M. Legault avait envoyé un même signal, la semaine dernière, lors d’un point de presse en marge d’une rencontre avec la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.