/regional/estduquebec/cotenord

Mine d’ilménite

Rio Tinto: les travailleurs d’Havre-Saint-Pierre sont rassurés

Alexandre Cantin | TVA Nouvelles

Rio Tinto maintiendra en 2019 le même niveau d’activité que cette année à sa mine d’ilménite au nord d’Havre-Saint-Pierre, sur la Côte-Nord. Le calendrier de production de 32 semaines a été annoncé aux employés, ce qui est de nature à les rassurer.

Rio Tinto est le principal employeur d'Havre-Saint-Pierre. Avec l’incertitude qui plane sur l’industrie du dioxyde de titane depuis quelques années, tous attendent avec impatience les plans de la minière pour l’an prochain.

Rio Tinto a annoncé que la production de minerai débutera le 3 mars 2019, avec une pause de quatre semaines pendant l’été. La minière prend cette orientation devant l’augmentation prévue de la demande de son complexe métallurgique de Sorel-Tracy où est expédiée la totalité de la production de la mine Tio située à une quarantaine de kilomètres au nord-est d’Havre-Saint-Pierre.

«La production d’Havre-Saint-Pierre dépend de ce qui se passe à Sorel-Tracy. Cette année, à Sorel-Tracy, des fournaises ont dû être arrêtées. On a dû s’adapter à Havre-Saint-Pierre. Pour l’an prochain, des fours seront redémarrés progressivement du côté de Sorel-Tracy. On est capable d’avoir une meilleure prévisibilité du côté d’Havre-St-Pierre», a indiqué la porte-parole de Rio Tinto, Claudine Gagnon.

Avec les périodes consacrées à l’entretien des équipements miniers et du chemin de fer, les 200 employés de la mine Tio travailleront de façon quasi continuelle l’an prochain constate le président du syndicat des employés de la mine. Steeve Arsenault entretient même l’espoir d’un calendrier de production plus étendu que ce qui a été annoncé par Rio Tinto.

«On voit ça d’un bon œil. À voir l’effort qui est mis et l’investissement pour remettre les installations sur la coche, comme on dit, on voit que l’intérêt est là pour le futur», a dit M. Arsenault.

Rio Tinto indique que des démarches se poursuivent en continu pour trouver d’autres acheteurs pour son minerai extrait de la Côte-Nord.