/news/culture

Rudy Caya revient de loin

Bruno Lapointe | Le Journal de Montréal

Rudy Caya revient de loin. Un an après avoir subi son quatrième AVC, le chanteur mord dans la vie et s’apprête à souligner cet anniversaire avec Coup de cœur, un mini-album de quatre chansons enregistré avec sa formation Vilain Pingouin.

«Je vais bien. Très bien même», annonce un Rudy Caya tout sourire en guise d’introduction.

En effet. Attablé dans un café de la Rive-Nord de Montréal, le chanteur est visiblement en forme. Oui, sous la table, son bras droit demeure atteint de spasticité et sa démarche a perdu de son assurance (il se déplace à l’aide d’une canne), mais sa diction est désormais pratiquement impeccable, tout comme sa motricité faciale.

Même que, après cette année de réhabilitation, Rudy Caya trouve le moyen de voir le positif dans toute cette expérience.

«Dans un sens, ça a été une très bonne chose que je fasse cet AVC», avance-t-il.

Une affirmation qui peut faire sourciller. Mais il s’explique rapidement.

Au quotidien

Depuis l’incident, le chanteur a changé ses habitudes de vie. Terminé la caféine et les boissons énergisantes qu’il affectionnait particulièrement. Et fini les cigarettes. Il a écrasé. Pour de bon.

«Je me sens mieux. J’ai même retrouvé ma voix d’il y a 30 ans. C’est sûr que je peux moins me servir du côté droit de mon corps. Mais tout le monde a de la difficulté avec son corps en vieillissant. Alors, ça me serait arrivé d’ici quelques années de toute façon», souligne le chanteur de 57 ans.

Même qu’il l’avoue sans détour que l’idée de mourir ne l’angoisse pas le moins du monde.

«Je n’ai pas peur de la mort. Pas du tout. J’ai eu une super belle vie. Mes enfants sont aujourd’hui comme j’ai toujours rêvé qu’ils soient. L’aventure a été extraordinaire. J’ai toujours vécu pour ne pas avoir de regrets sur mon lit de mort. Et si je devais mourir demain, je n’en aurais aucun», raconte-t-il.

Il est donc désormais fin prêt à revenir sous les feux de la rampe avec Coup de cœur. Disponible à compter de jeudi, ce «mini-album» de quatre chansons est en fait le premier tome de ce que Rudy Caya espère voir devenir une série de disques. Le prochain, qui s’intitulera Coup de main, commence déjà à germer dans son esprit.

Des histoires à raconter

«Avant, on lançait un album complet tous les deux ans, environ. Mais je veux sortir les chansons au fur et à mesure qu’elles sont prêtes, au moment où j’ai quelque chose à dire, une histoire à raconter», explique-t-il.

Et pourquoi Coup de main? Le prochain opus sera composé de collaborations avec différents groupes et artistes.

«Je vais tout faire pour avoir une chanson avec les Vulgaires machins qui sont, à mon avis, un des meilleurs groupes québécois de tous les temps», avance-t-il.

L’album Coup de cœur sera disponible dès jeudi. Le lancement, accompagné d’une prestation, aura lieu samedi soir au Café Campus de Montréal.

Dans la même catégorie