/news/currentevents

Son espoir de retrouver Mélissa Blais vivante diminue

Amélie St-Yves | Journal de Montréal

Le conjoint d’une mère disparue sans laisser de trace a de moins en moins espoir de la retrouver vivante, mais souhaite savoir une bonne fois pour toutes ce qui s’est passé le soir de la disparition.

François Venne n’est pas résigné à ne plus revoir son amoureuse, mais il regarde la pénible réalité en face.

À LIRE ÉGALEMENT

La photo de Mélissa Blais circulera partout au pays

De nouvelles recherches pour retrouver Mélissa Blais

Campagne de sociofinancement pour retrouver Mélissa Blais

«Je vais toujours avoir de l’espoir, c’est sûr. Mais honnêtement, il y en a moins qu’avant. Après un an, on a toujours rien et on est toujours au même point. Personne ne sait rien», dit-il.

Il espère au minimum que la police retrouvera son corps, afin de trouver des réponses.

Le soir du 1er novembre 2017, la mère de 34 ans a quitté abruptement sa maison de Yamachiche après une chicane de couple, pour aller jouer au poker. Elle a gagné une centaine de dollars, et a texté François Venne vers 23 h 45 pour lui dire qu’elle rentrerait plus tard.

Elle a été vue dans des bars de Louiseville, a quitté un établissement licencié, puis est disparue. Le dernier signal de son cellulaire a été émis à 2h15 du matin. Sa voiture, une Corolla noire 2011, n’a jamais été retrouvée non plus.

La Sûreté du Québec a eu beau fouiller les cours d’eau du coin, survoler le secteur en hélicoptère, installer des postes de commandement pour aller à la rencontre de témoins, rien n’a donné de résultats concluants.

Des battues citoyennes ont été organisées et des affiches ont été posées sur une centaine de camions qui circulent au Canada et aux États-Unis. Toujours rien.

Il ne sait plus

François Venne a longtemps cru que Mélissa Blais avait été victime d’un geste criminel, mais il en est maintenant moins certain. Il ne rejette plus la thèse de l’accident.

«Autant j’étais convaincu à 100% que maintenant, je ne sais plus. En n’ayant rien, tu ne peux pas te raccrocher à quelque chose», dit-il.

François Venne a passé le détecteur de mensonges et l’a réussi, tout comme Daniel Dubeau, le propriétaire du dernier bar où Mélissa Blais a été vue vivante.

Dans la même catégorie