/news/society

Mode de vie

Zéro déchet: pourquoi les prix des aliments en vrac varient-ils autant?

Nadia Lemieux | Agenc QMI

GEN-POURQUOI LES PRIX DES ALIMENTS EN VRAC VARIENT AUTANT

Nadia Lemieux / Agence QMI

Le même aliment peut coûter jusqu’à cinq fois plus cher d’une épicerie en vrac à une autre, ce qui peut représenter un défi de plus pour ceux qui veulent faire la transition vers un mode de vie zéro déchet.

Chez Vrac & Bocaux, adresse favorite des adeptes du zéro déchet dans l’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie, 100 grammes d’origan séché coûtent l’étonnante somme de 18,67 $. Le Vrac du Marché, situé au Marché Atwater, vend quant à lui l’herbe au bas prix de 3,59 $. Du côté de l’épicerie LOCO à Verdun, elle se détaille 11,95 $.

Mais d’où viennent ces variations?

Tous les aliments vendus chez Vrac & Bocaux sont biologiques, ce qui explique en partie pourquoi ses aliments sont plus chers. Mais, comme l’indique la présidente de l’Association québécoise zéro déchet (AQZD), Elodie Briant, il y a plusieurs autres facteurs.

D’abord, à l’inverse des grands marchés d’alimentation, les épiceries en vrac doivent commander leurs produits en petits volumes. «Si on achète 25 kilos plutôt que 1 kilo, on a des économies d’échelle sur les prix dans les négociations avec les fournisseurs», a-t-elle expliqué.

Les aliments provenant du Québec coûteront également plus cher que ceux de l’étranger parce que «les gens qui vont assurer la production vont être payés avec les salaires qu’on a ici, a mentionné Mme Briant. Ce n’est pas la même chose que les aliments qui vont être produits [ailleurs], donc le coût de la vie de l’endroit de production vient influer sur le coût du produit.»

Le transport des aliments de leur lieu d’origine jusqu’à l’épicerie contribuera aussi à faire fluctuer les prix.

Enfin, Mme Briant souligne que les marchands qui ont à cœur d’être zéro déchet ont un modèle d’affaires différent des autres épiceries. Au lieu de passer par plusieurs intermédiaires, ils négocieront la plupart du temps directement auprès des producteurs.

Des aliments et leurs prix (par 100g)

Macaronis

Vrac en Folie: 40 ¢

Vrac & Bocaux: 80 ¢

LOCO: 1,20 $

Riz basmati blanc

Marché Branche d’Olivier: 43 ¢

Le Vrac du Marché et LOCO: 59 ¢

Frenco: 89 ¢

Amandes crues

Le Vrac du Marché: 1,89 $

Chez Robin marché local: 3,06 $

Rachelle-Béry: 4,99 $

Haricots rouges

Méga Vrac Hochelaga: 45 ¢

Chez Robin marché local: 78 ¢

Vrac en Folie: 95 ¢

Maïs à éclater

Vrac en Folie et Le Vrac du Marché: 39 ¢

Vrac & Bocaux: 75 ¢

Frenco: 1,22 $

Festival Zéro Déchet

La deuxième édition du Festival Zéro Déchet battra son plein tout le weekend au Marché Bonsecours, à Montréal.

Voici trois conférences à ne pas manquer lors de votre visite:

«Tendre vers le zéro déchet»

Quand: dimanche, de 13 h 30 à 14 h 30

La blogueuse Mélissa de La Fontaine vous aidera à vous lancer dans l’aventure zéro déchet, si vous ne savez pas trop par où commencer.

«Conseils pratiques pour réduire son empreinte plastique»

Quand: dimanche, de 10 h 45 à 11 h 30

La présidente de la marque Life Without Plastic et auteure Chantal Plamondon vous donnera des conseils et des astuces pour réduire votre consommation de plastique au quotidien.

«Apprivoiser la cuisine zéro gaspillage»

Quand: samedi, de 13 h 45 à 14 h 30

L’auteure et chroniqueuse Florence-Léa Siry vous partagera sa technique «1, 2, 3 vies» qui consiste à utiliser ses surplus alimentaires dans ses recettes.