/news/politics

Les conservateurs veulent déloger Maxime Bernier en Beauce

TVA Nouvelles

Maxime Bernier est peut-être très populaire en Beauce, mais les conservateurs n'ont pas du tout l'intention de lancer la serviette dans le comté.

Andrew Scheer présentait aujourd’hui son candidat vedette à une foule de 300 personnes réunie aujourd’hui pour l’occasion. «Mesdames et messieurs, le prochain député conservateur de Beauce: Richard Lehoux!», a-t-il lancé.

La retraite aura été de très courte durée pour Richard Lehoux. Après avoir annoncé son départ de la vie politique l'an dernier, le voilà candidat aux élections fédérales.

Un politicien aguerri

Dans la région, Richard Lehoux est une personnalité bien connue. Une vingtaine d'élus de la région, dont plus de la moitié des maires de la circonscription de Beauce se sont d’ailleurs déplacés pour appuyer le nouveau candidat conservateur.

Celui qui a notamment été maire de Saint-Elzéar pendant 19 ans et préfet de la MRC de la Nouvelle-Beauce pendant 15 ans se présentera donc sous la bannière conservatrice.

«C'est un gars de coeur. Je pense qu'il est capable de nous amener beaucoup» estime Gaétan Vachon, maire de Sainte-Marie-de-Beauce.

Le nouveau candidat tiendra tête à Maxime Bernier, l'actuel député de Beauce qui a claqué la porte au Parti conservateur pour fonder son propre parti.

Priorité aux régions

Richard Lehoux assure que l’économie rurale «est essentielle au développement de notre pays.»

Ses positions tranchent avec celles de Maxime Bernier, qui s’est mis à dos des agriculteurs avec ses propos sur la gestion de l’offre.

Certains, tel Denis Dion de la ferme Louise Dion, sont soulagés. «Enfin, on va avoir quelqu'un qui va nous représenter... quelqu'un qui va nous écouter.»

Reste à voir si Richard Lehoux parviendra à déloger Maxime Bernier, député de la région depuis 2006.

La lutte pour 2019 en Beauce est à surveiller.

Dans la même catégorie