/news/world

Un jeune homme mange une limace et meurt huit ans plus tard d’une longue maladie

TVA Nouvelles 

vladk213 - stock.adobe.com

Répondant à un défi lancé par ses amis, un Australien de 19 ans a mangé une limace vivante lors d’une soirée bien arrosée. Huit ans plus tard, il a rendu l’âme vendredi après avoir subi les complications d'une grave maladie.

Seulement quelques jours après avoir mangé le mollusque, Sam Ballard a ressenti de la douleur dans les jambes et a pensé que la limace pourrait en être la cause. Une visite chez le médecin lui a appris qu’il avait contracté le ver parasite Angiostrongylus cantonensis, dont les larves passent par le rat, puis la limace ou l’escargot.

Dans le cas de cet excellent joueur de rugby, le ver a été l’origine d’une méningo-encéphalite à éosinophiles. Si un patient peut s’en remettre après quelques semaines sans traitement, d’autres cas peuvent entraîner des dommages au cerveau et pire, la mort. Sam Ballard a été plongé 420 jours dans le coma.

Ses proches l’ont supporté et Ballard, devenu paraplégique, a tenté de surmonter les conséquences de ces lésions cérébrales. Toutefois, les effets de la maladie ont persisté.

Les cas où cette maladie s’avère mortelle sont très rares, selon ce que rapporte le média américain Newsweek. Aux États-Unis, cette maladie est le plus souvent observée à Hawaï.

Le Centre américain de prévention et de contrôle des maladies (CDC) recommande de ne jamais manger cru des limaces, des escargots ou des grenouilles, en plus de les manipuler avec des gants.