/regional/montreal/montreal

Grande région de Montréal

Aucun signe d’essoufflement dans le marché immobilier

Agence QMI

Le marché immobilier résidentiel de la grande région de Montréal ne donne aucun signe d’essoufflement puisque les ventes ont augmenté de 11% en octobre dernier par rapport au même mois il y a un an.

Selon les données publiées mardi par la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM), il s’agit d’un autre record pour ce mois et d’une 44e hausse mensuelle consécutive.

Les ventes sont particulièrement fortes dans le domaine des copropriétés avec une hausse de 22% en octobre dernier par rapport à la même période en 2017.

«Le segment de la copropriété est en pleine effervescence. Grâce à une forte poussée des ventes et à un recul marqué des inscriptions, le nombre de mois d'inventaire a diminué de manière impressionnante au cours de la dernière année, passant de 10,2 à 7 mois», a affirmé Nathalie Bégin, présidente du conseil d'administration de la CIGM, par communiqué.

«Ce segment est passé d'un marché d'acheteur à un marché de vendeur en l'espace d'un an seulement», a-t-elle précisé.

Du côté des prix, ce sont les plex qui se démarquent avec une hausse de 11 % en octobre par rapport à un an plus tôt. Les prix pour les unifamiliales et les copropriétés ont crû de 4 %.