/regional/estduquebec/basstlaurent

Institut maritime du Québec (IMQ)

Des étudiants plongés dans la réalité de leur métier

Vanessa Limoges | TVA Nouvelles

Les étudiants du programme de navigation de l'Institut maritime du Québec (IMQ) peuvent maintenant s'exercer à naviguer dans des conditions qui s'approchent de la réalité du métier et ce, entre les murs de leur école.

L'Institut maritime du Québec a récemment fait l'acquisition d'un nouveau simulateur de navigation.

D'une valeur de 1 million de dollars, l'appareil est vraiment en phase avec la réalité.

«Ça nous permet de pratiquer et de voir ce que c'est réellement, on n'est pas que sur des ordinateurs et que l'on contrôlait sans les outils, il y a la roue, le vrai radar, tous les écrans c'est vraiment comme si c'était la vraie passerelle, alors on peut vraiment s'adapter», a lancé l'étudiant en navigation Simon Desgagnés, qui complète la deuxième année de son DEC.

C'est donc dans différentes cabines que les étudiants, en groupe de deux, apprennent à manœuvrer, à naviguer et aussi, à éviter les collisions. C'est aussi dans ces salles qu'ils font face pour une première fois à presque tous les imprévus que l'on peut rencontrer sur de réels navires.

«Le simulateur va leur permettre de vivre des situations à l’intérieur de quatre heures par exemple, des situations qu'ils ne vivraient peut-être pas en une semaine sur un navire, donc c'est vraiment de l'enseignement condensé», a expliqué l'enseignante en navigation à l'IMQ, Caroline Dick.

Immersion dans la réalité du monde du travail

Les étudiants sont initiés à cet outil dès la deuxième année de leur formation.

Ils l'utilisent ensuite jusqu'à la fin de leur formation de quatre ans pour développer différentes compétences.

«Quand ils vont arriver sur un navire, ils vont être très très confortables avec les instruments qu'ils vont utiliser», a souligné la coordonnatrice du département de navigation de l'IMQ, Marie-Josée Tremblay.

Cette timonerie virtuelle qui permet de nombreuses mises en situation, préparent les étudiants à leur premier stage d'un point de vue technique, mais leur permet aussi de partir en mer avec une certaine assurance.

«C'est vraiment grâce aux simulations qu'ils prennent confiance en eux», a indiqué la coordonnatrice du département de navigation de l'IMQ.

«Il n'y a rien qui équivaut au fait de mettre des étudiants dans une situation vraiment authentique», a conclu Mme Dick.

L'IMQ est le plus important établissement francophone de formation maritime au Canada et le premier à faire l'acquisition de ce simulateur.