/news/politics

Des funérailles d’État pour Bernard Landry, «un homme de devoir»

TVA Nouvelles

Le premier ministre François Legault a annoncé que Bernard Landry, décédé mardi à l’âge de 81 ans, aura droit à des funérailles d’État.

À LIRE ÉGALEMENT

Décès de l'ancien premier ministre Bernard Landry

«À hauteur d’homme», la colère de Landry

Bernard Landry, en bref

Quelques citations de Bernard Landry

«Une décision rapide et erronée» - Bernard Landry

Bernard Landry: le «dernier des grands»

Plusieurs réactions à la mort de Bernard Landry

M. Legault a salué un «homme de devoir» duquel il a beaucoup appris. Ministre de l’Éducation et de la Santé sous Bernard Landry, François Legault partageait également une passion commune avec Bernard Landry pour l’économie.

Le nouveau premier ministre dit avoir eu une discussion avec Bernard Landry la semaine dernière; les deux hommes avaient promis de se rencontrer sous peu. «J’ai été surpris d’apprendre la nouvelle», a-t-il avoué devant les médias.

«C’était un premier ministre brillant, un premier ministre de devoir», a poursuivi François Legault, qui donne en exemple la fois où Bernard Landry l’a fait passer de l’Éducation à la Santé, un changement de poste qu’il ne voyait pas nécessairement d’un bon œil, a-t-il admis.

«Il m’avait dit, et je m’en souviendrai toute ma vie, “François, c’est ton devoir”. Comme il le disait souvent, le parti avant les hommes et la patrie avant le parti. Ça revenait tout le temps. On voit que c’était un homme de grande stature.»

François Legault a également décrit Bernard Landry comme l’un des «grands», «au même titre que les premiers ministres Lévesque et Parizeau».

Une 2e paix des braves

Lors de la dernière campagne électorale, François Legault avait évoqué son désir de s’inspirer de la Paix des braves de Bernard Landry afin de conclure de nouvelles ententes avec les Premières Nations.

«Son ami Gilles Baril m’a appelé pour me dire que ça lui avait fait plaisir. Donc ça me fait plaisir de lui avoir fait plaisir et oui, je vais m’inspirer de lui pour essayer de conclure des ententes comme il l’a fait avec les Cris», a-t-il souligné.

Dans la même catégorie