/news/politics

«J'ai le coeur brisé» - Pascal Bérubé

TVA Nouvelles

Le chef intérimaire du Parti québécois paraissait visiblement bouleversé à la suite de l'annonce du décès de l'ancien premier ministre Bernard Landry.

«J'ai le coeur brisé», a-t-il dit d'entrée de jeu en entrevue à LCN, quelques instants après avoir appris le décès de l'homme de 81 ans.

À LIRE ÉGALEMENT

Décès de l'ancien premier ministre Bernard Landry

«À hauteur d’homme», la colère de Landry

Bernard Landry, en bref

Quelques citations de Bernard Landry

Il a décrit l'ex-premier ministre comme un patriote et un grand Québécois qui a toujours été fidèle à l'égard de son pays, le Québec.

Le député l'a rencontré récemment et ils ont longuement parlé. «Les discussions que j'ai eues allaient dans le sens qu'il fallait continuer ce combat pour le pays du Québec», explique M. Bérubé.

Même s'il était affaibli, la ferveur M. Landry était encore intacte. «Il m'a donné des indications très claires, comme il avait l'habitude de le faire, pour la suite des choses», poursuit M. Bérubé.

M. Bérubé a mené sa première campagne politique en 2003 alors que Bernard Landry était premier ministre et chef du Parti québécois. «Je n'ai jamais cessé de l'écouter, de le suivre, de lui témoigner mon affection», ajoute le député.

«Il aura fait beaucoup de choses pour le Québec. C'est un grand homme ce patriote de Verchères», conclut M. Bérubé.

Dans la même catégorie