/news/society

Sainte-Angèle-de-Merici

De la viande de qualité pour les plus démunis

Vanessa Limoges | TVA Nouvelles

Cette année encore, des centaines de livres de viande de première qualité vont être distribuées aux plus démunis grâce au programme «Chasseurs généreux». Un programme qui dépend de la générosité des chasseurs, mais aussi de celle des bouchers.

Au centre de débitage du Marché Pelletier, à Sainte-Angèle-de-Merici, les bouchers se font une mission de convaincre tous les chasseurs, qui amènent leur bête, de se départir de quelques livres de viande.

«Ce n'est pas tout le monde qui peut aller a la chasse, la viande de venaison, c'est pas tout le monde qui peut goûter à ça....Nous on s'est dit, les gens qui ne peuvent pas y goûter ben nous ça nous permet d'offrir ce produit-là par l'intermédiaire de Chasseurs généreux», a souligné le propriétaire du centre, Martin Pelletier.

Cette année les différents organismes communautaires ont réussi à recruter une quinzaine de bouchers de plus dans la province, ce qui porte le compte des bouchers participants à 68.

La Fédération des chasseurs et des pêcheurs du Québec, qui chapeaute désormais le programme, s'attend à ce que la récolte de 2018 surpasse celle de 2017, qui avait permis d'amasser 5500 livres de viande.

Maigre collecte à Rimouski

Alors que le programme prend de l'expansion, Moisson Rimouski-Neigette, là où tout a commencé il y a six ans, on reçoit beaucoup moins de viande depuis deux ans.

«À l'heure actuelle on a reçu 27 livres de viande d'orignal de Chasseurs généreux et normalement, à ce temps-ci de l'année, on a entre 700 et 800 livres de viande de rentrées», a lancé le responsable d'entrepôt de Moisson Rimouski-Neigette, Gervais Rioux.

Le programme, né à Rimouski en 2013, est devenu provincial en 2016, ce qui a en quelque sorte dilué la ressource.

«L'un des bouchers principaux n'est pas dans notre secteur, donc ça ne peut pas revenir ici, ça va dans d'autres banques alimentaires, dans d'autres régions», a expliqué la présidente de Moisson Rimouski-Neigette, Pascale D'auteuil.

«Ça avait un apport gigantesque dans nos congélateurs, ça faisait une énorme différence», a-t-elle ajouté.

En 2017, au Québec, 25 000 portions de viande de première qualité ont été distribuées à des personnes et des familles dans le besoin grâce au programme Chasseurs généreux.

Les Gaspésiens ont été les grands champions provinciaux de l'an dernier avec un don de 1 224 livres de venaison.